Des infirmiers se préparent à soigner des patients touchés par Ebola, en mars 2014, en Guinée.
Des infirmiers se préparent à soigner des patients touchés par Ebola, en mars 2014, en Guinée.
Médecins sans frontières/AFP PHOTO
Artículo

Guinée: Ebola, une maladie « hors de portée » des tradi-praticiens

Les ministres de la Santé des quatre pays de l'Union du fleuve Mano, regroupant la Côte d'Ivoire, la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone, se sont retrouvés le 20 juin 2014 à Conakry pour définir des stratégies afin de vaincre la fièvre hémorragique due au virus Ebola. L'épidémie a déjà fait des centaines de morts dans cette sous-région de l'Afrique de l'Ouest. En Guinée, où la maladie est apparue au début de l'année, le ministre de la Santé tente de rassurer et de faire preuve de pédagogie.
Por RFI -

« C’est pour mener une réflexion approfondie et prendre des mesures draconiennes [contre l'épidémie] que les quatre pays riverains du fleuve Mano se sont retrouvés ce vendredi à Conakry », a déclaré le ministre guinéen de la Santé, le colonel Rémy Lama.

Malgré des engagements fermes, les populations souvent en colère, accusent les autorités de ne rien faire pour endiguer le virus. « Je m’inscris en faux par rapport à ces déclarations : toutes les mesures sont prises pour aller au bout de cette épidémie » assure le ministre de la Santé qui renvoie les Guinéens à leurs responsabilités. « La population, en grande partie, ne croit pas encore à l’existence de cette maladie, ajoute le colonel Rémy Lama. Malgré les informations qui lui sont apportées, malgré les sensibilisations qui sont faites, la plupart n’y croit pas. C’est elle qui est nous fatigue aujourd’hui. »

De leur côté, certains malades préfèrent recourir à la médecine traditionnelle, ce que déplore Rémy Lama : « Vous savez... le premier recours dans nos pays ce sont ces tradi-praticiens. C’est quand il y a échec qu’ils viennent vers la médecine moderne pour se faire prendre en charge. La plupart de ces tradi-praticiens sont, eux aussi, en train de nous fatiguer. » Une réunion de sensibilisation est prévue dans les prochains jours avec ces tradi-praticiens pour leur faire comprendre que cette maladie n’est pas à leur portée.

Publicado el 28/09/2015 - Modificado el 28/10/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias