Audio

Somalie: la guerre sans fin contre le terrorisme

Des civils retirent le corps de victimes de l'attentat à la voiture piégée perpétré devant un hôtel à un carrefour commercial fréquenté du centre de Mogadiscio, le 14 octobre 2017.
Des civils retirent le corps de victimes de l'attentat à la voiture piégée perpétré devant un hôtel à un carrefour commercial fréquenté du centre de Mogadiscio, le 14 octobre 2017.
Feisal Omar / Reuters
La chute de Siad Barré en 1991 plonge la Somalie dans une interminable guerre civile. En 2006, l’Union des tribunaux islamiques tente de mettre un terme aux rivalités des milices et des clans en unissant le pays autour de la religion musulmane. En 2009, Sharif Ahmed, issu de l’aile modérée, est élu président du gouvernement fédéral transitoire. Les intégristes donnent naissance de leur côté à un groupe terroriste d’idéologie salafiste connu sous le nom d’Al-Shabab –« la jeunesse ». Puissant au Sud du pays, Al-Shabab contrôle un temps la ville de Kysmaayo et remonte vers la capitale. Militairement vaincu par la controffensive du gouvernement et des troupes de l’Union africaine, il multiplie les attaques à la bombe et les opérations terroristes à Mogadiscio mais aussi dans les pays voisins, notamment au Kenya ou en Ouganda. L’attentat du samedi 14 octobre 2017 à Mogadiscio fait 587 morts et 316 blessés. C’est le plus meurtrier de l’histoire de la Somalie. Le dimanche, de nombreux habitants descendent dans la rue pour donner leur sang aux unités de secours et manifester leur refus de la violence. Le lundi, en France, la Tour Eiffel s’éteint en hommage aux victimes de Mogadiscio.

19'30" - Première diffusion le 28/09/2017

Invitée :
- Sonia Le Gouriellec, maître de conférences à l’Université catholique de Lille, auteure de Notre monde est-il plus dangereux ? (Armand Colin, 2017).

Publicado el 11/07/2018 - Modificado el 20/11/2018 - Por autor

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias