Audio

Série guerre 14-18: la guerre enseignée à l'école au Burkina Faso

Un élève de l'école primaire bilingue Nonagana Fulfulde lit en peul, le 23 novembre 2004, dans un village du Loumbila au nord de Ouagadougou.
Un élève de l'école primaire bilingue Nonagana Fulfulde lit en peul, le 23 novembre 2004, dans un village du Loumbila au nord de Ouagadougou.
AFP PHOTO/ISSOUF SANOGO
Au Burkina Faso, l’étude de la Première Guerre mondiale figure dans les programmes scolaires.

02’17’’ - Première diffusion le 01/07/2014

Pour les élèves, surtout ceux des classes de 3e, il s’agit d’être informés sur les causes et les conséquences de ce premier conflit mondial. Quant à la participation de l’Afrique à cette guerre, elle n’est pas assez développée dans les documents consacrés à ce conflit, d’où le mécontentement de certains enseignants.

Les élèves ont bien retenu la cause immédiate de la Première Guerre mondiale, l’assassinat du prince héritier d’Autriche-Hongrie, François-Ferdinand le 28 juin 1914. Pour certains d’entre eux, l’Afrique a cependant été trahie par sa métropole en refusant de « payer leurs droits » aux tirailleurs sénégalais.

Les professeurs regrettent que la contribution de l’Afrique à l’effort de guerre durant la Première Guerre mondiale soit seulement abordée en quelques lignes dans les livres d’histoire. Mal mise en valeur dans les programmes scolaires, cette participation a pourtant contribué à faire tomber les mythes. La cohabitation entre Noirs et Blancs pendant les quatre années du conflit a certainement été le point de départ des luttes pour demander la décolonisation et l’accès à l’indépendance.

Publicado el 15/09/2015 - Modificado el 09/02/2017 - Por autor

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias