Audio

Jean Hervé Bradol (MSF France): « On était horrifié par le niveau de violences »

Les forces rebelles zaïroises de Kabila avancent vers Kisangani, mars 1997.
Les forces rebelles zaïroises de Kabila avancent vers Kisangani, mars 1997.
Christophe Simon / AFP
La République démocratique du Congo célébrait en mai 2017, les 20 ans de la chute de Mobutu et de l’arrivée au pouvoir de Laurent Désiré Kabila. Avec Jean Hervé Bradol, ancien président de MSF France, nous allons revenir sur les modalités de cette arrivée au pouvoir. Laurent Désiré Kabila mène l’AFDL, une coalition rebelle, soutenue notamment par l’armée rwandaise. La rébellion part de l’est du Zaïre à la fin de l’année 1996 et progresse vers Kinshasa, tout en s’attaquant aux camps de réfugiés rwandais et en traquant et massacrant les miliciens et les militaires hutus et ceux qui sont soupçonnés d'avoir pris part au génocide. Jean Hervé Bradol, auteur avec le sociologue Marc le Pape de Génocide et crimes de masse, l'expérience rwandaise de MSF, répond aux questions de Xavier Besson.

4'55'' - Première diffusion le 21/05/2017

 

 

 

Publicado el 08/06/2017 - Modificado el 08/06/2017 - Por autor

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias