95e anniversaire du massacre des Arméniens : Obama évite le mot "génocide"
Pour la première fois, le 24 avril 2010 à Istanbul, des Turcs ont commémoré les massacres d'Arméniens de 1915-17. Pour ne pas heurter, les organisateurs avaient dans leur texte évoqué la «Grande catastrophe», au lieu d'employer le terme de «génocide».
Reuters / O. Orsal
Artículo

95e anniversaire du massacre des Arméniens : Obama évite le mot "génocide"

Des dizaines de milliers d'Arméniens ont commémoré samedi 24 avril les massacres commis il y a 95 ans sous l'Empire ottoman. Suivant une tradition instaurée par les présidents américains, Barack Obama a publié un message dans lequel il évoque « l'une des pires atrocités du XXe siècle ». Tout comme ses prédécesseurs, et malgré ses promesses électorales, il a soigneusement évité d'employer le terme qui fâche : génocide.
Por RFI -

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

C’est une promesse électorale que Barack Obama n’aura pas tenue : faisant campagne en 2008, il s’était engagé à reconnaitre le génocide arménien quand il serait président. « Les faits sont indéniables », disait-il alors.

Pourtant pour la deuxième année consécutive, il a évité le mot qui fâche. Dans sa déclaration il parle de « l’une des pires atrocités du début du XXe siècle », de « l’inhumanité de 1915 » ou des « horribles événements de 1915 ». Mais jamais il n’utilise le mot « génocide ».

Cette pirouette sémantique vise à ne pas jeter de l’huile sur le feu à un moment ou Turcs et Arméniens essaient d’améliorer leurs relations. Le mois dernier, Ankara avait temporairement rappelé son ambassadeur à Washington, après que la commission des Affaires étrangères de la Chambre ait adopté une résolution demandant que le massacre des Arméniens soit qualifié de « génocide ».

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan avait prévenu que cela pourrait nuire aux relations bilatérales. Barack Obama, praticien de la Realpolitik, a préféré ne pas utiliser un vocable explosif pour ne pas irriter un allié qui joue un rôle important dans sa politique moyen-orientale.

Publicado el 18/02/2016 - Modificado el 02/12/2016

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias