Le président François Mitterrand (D) fait face au Premier ministre Jacques Chirac (G), le 28 avril 1988 à Paris.
Le président François Mitterrand (D) fait face au Premier ministre Jacques Chirac (G), le 28 avril 1988 à Paris, lors d'un débat télévisé dans le cadre de la campagne pour l'élection présidentielle. Le débat est animé par les journalistes Michèle Cotta (2eg) et Elie Vannier (2eD).
Georges Bendrihem/AFP
Article

1988: Mitterrand pour l'histoire

Depuis 1986, la France connaît sa première expérience de cohabitation entre un président (Mitterrand) et un premier ministre (Chirac) en opposition permanente d’autant qu’ils ont chacun les yeux fixés sur l’échéance présidentielle de 1988.
François Mitterrand continuera lors du débat télévisé d'appeller Jacques Chirac, «M. le Premier ministre».
François Mitterrand continuera lors du débat télévisé d'appeller Jacques Chirac, «M. le Premier ministre».INA

Depuis 1986, la France connaît sa première expérience de cohabitation entre un président (Mitterrand) et un premier ministre (Chirac) en opposition permanente d’autant qu’ils ont chacun les yeux fixés sur l’échéance présidentielle de 1988.

François Mitterrand attendra le dernier moment (un mois avant le premier tour) pour déclarer officiellement sa candidature mais sa participation au scrutin ne faisait pas de doute tant l’affrontement était vif avec Jacques Chirac.

Au total, dix candidats sont en lice pour le premier tour le 24 avril 1988 :

- François Mitterrand, président sortant, candidat du Parti socialiste

- Jacques Chirac, premier ministre, candidat du Rassemblement pour la République

- Raymond Barre, Premier ministre de 1976 à 1981 soutenu par l’UDF (centriste)

- Jean-Marie Le Pen, candidat du Front national (extrême droite)

- André Lajoinie, candidat du Parti communiste français

- Antoine Waechter, candidat écologiste

- Pierre Juquin, candidat communiste rénovateur

- Arlette Laguiller, candidate de Lutte ouvrière (extrême gauche)

- Pierre Boussel, candidat du Mouvement pour un parti des travailleurs (extrême gauche)

 

L’encadrement des dépenses de campagne se renforce alors que la télévision joue un rôle désormais central dans la campagne.

Sur un plan politique, la montée en puissance de l’extrême droite, le déclin continu du Parti communiste et la première réélection d’un président sortant marquent le scrutin.

La participation au scrutin de François Mitterrand ne faisait pas de doute tant l’affrontement était vif avec Jacques Chirac depuis 1986.
La participation au scrutin de François Mitterrand ne faisait pas de doute tant l’affrontement était vif avec Jacques Chirac depuis 1986.INA
Le résultat du premier tour de l'élection présidentielle de 1988.

Au second tour, le 8 mai 1988, la participation atteint 84,1% des suffrages et François Mitterrand l’emporte largement avec près de 2,5 millions de voix d’avance sur Jacques Chirac.

Le résultat du second tour de l'élection présidentielle de 1988.

 

Publicado el 13/04/2017 - Modificado el 13/04/2017

Radio France International France 24 Monte Carlo Doualiya France Médias Monde

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJD OJD Dénombrement des médias

Logo RFI

1988: Mitterrand pour l'histoire

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.