Audio

1974: une première loi Veil, libéralisation de la vente de la pilule

Simone Veil à Lyon, France le 11 septembre 1974.
Simone Veil à Lyon, France le 11 septembre 1974.
Michel Artault/Gamma-Rapho via Getty
Un mois après son arrivée au ministère de la Santé le 28 mai 1974, Simone Veil présente un premier projet de loi en faveur des femmes. Il lui faudra six autres mois pour faire aboutir ce dossier.

02'40" - Première diffusion le 29/06/1974

Votée un mois avant celle sur l’interruption volontaire de grossesse, la loi du 4 décembre 1974 amende et prolonge celle de 1967, dite Loi Neuwirth. Le député de la Loire apporte d’ailleurs son soutien à la nouvelle ministre de la Santé. La pilule est désormais remboursée par la sécurité sociale et les Centres de planification familiale peuvent la délivrer gratuitement et anonymement aux mineures. La majorité étant abaissée à 18 ans au 1er juillet 1974, le consentement parental est supprimé de fait pour celles qui ont entre 18 et 21 ans.

Ce n’est qu’en 1991 que la loi permet de faire la publicité pour les préservatifs et la contraception. À partir de 1999, la pilule de contraception d’urgence est disponible dans les pharmacies sans prescription médicale, puis délivrée à son tour en 2002 gratuitement et anonymement par les pharmaciens aux mineures qui en font la demande.

Publicado el 26/11/2018 - Modificado el 18/01/2019 - Por autor

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias