La ministre pakistanaise des Affaires étrangères Hina Rabbani Khar (D) et son homologue indien S.M.Krishna lors de leur rencontre à New Delhi, le 27 juillet 2011.
La ministre pakistanaise des Affaires étrangères Hina Rabbani Khar (D) et son homologue indien S.M.Krishna lors de leur rencontre à New Delhi, le 27 juillet 2011.
B.Mathur/Reuters
Artículo

Vers un réchauffement des relations entre l’Inde et le Pakistan

« Nos relations avec le Pakistan sont sur le droit chemin », déclare le chef de la diplomatie indienne le 27 juillet 2011, à New Delhi, après une réunion avec son homologue pakistanais qui évoque lui « une nouvelle ère de coopération ». Il s'agissait pour les deux voisins rivaux de relancer le dialogue de paix, rendu difficile depuis les attentats de Bombay en 2008. Les deux ministres ont convenu de se revoir en 2012, à Islamabad.
Por RFI -

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

C’est une offensive de charme réussie qu’a menée la nouvelle ministre des Affaires étrangères pakistanaise. Hina Rabbani Khar, cette jeune et belle novice de 34 ans, a entériné le réchauffement des relations entre les deux anciens ennemis. Plusieurs accords ont été signés qui vont permettre de doubler la durée d’ouverture de la frontière terrestre du Cachemire, afin d’accroître les échanges commerciaux. Des visas de 6 mois seront également fournis aux habitants des deux côtés de la frontière, pour du tourisme ou des pèlerinages religieux.

Pour le politologue Surendra Jondhale, directeur du département de Science politique à l’Université de Bombay, la démarche pakistanaise offre des signes très positifs : « Cette nouvelle ministre a l’air de vouloir reprendre un dialogue sérieux et soutenu avec l’Inde. Elle arrive avec un esprit plus ouvert sur la question, et cela est très bon signe, surtout dans ce contexte politique tendu au Pakistan. La question du terrorisme est centrale, mais l’attention a été plus concrètement portée sur les relations humaines et le commerce qui sont des points très importants. »

Les journaux indiens, en général très hostiles au Pakistan, accueillent pour une fois la chef de sa diplomatie avec des titres flatteurs : « Le Pakistan montre son plus beau visage », ou, plus ironique : « Une bombe a atterri en Inde ».

Publicado el 21/02/2017 - Modificado el 04/05/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias