L'homme d'affaires Ylias Akbaraly d'origine karane, dirigeant d'un grand groupe à Madagascar, Sipromad.
L'homme d'affaires Ylias Akbaraly d'origine karane, dirigeant d'un grand groupe à Madagascar, Sipromad.
©Youtube
Artículo

L'Inde s'intéresse à Madagascar

Le deuxième sommet Inde-Afrique s'est ouvert mardi 24 mai 2011 à Addis-Abeba en Éthiopie. Un sommet qui a pour objectif d'acter un rapprochement économique entre le continent africain et la puissance indienne montante. Et à Madagascar, même si l’Inde s’aligne sur le reste de la communauté internationale et a suspendu son aide à cause de la crise politique, le pays reste très intéressé par la Grande Île. Jusqu’en 2008, il s’impliquait essentiellement dans le domaine agricole, et avait noué un partenariat à hauteur de 25 millions de dollars, notamment pour de l’outillage et des semences. Et puis les deux pays ont une relation particulière, puisque de nombreux immigrés indiens, les Karanes, sont des acteurs majeurs de l’économie du pays.
Por RFI -

À Madagascar, les Karanes sont incontournables. Personne n’ignore le poids économique de ces Indo-Pakistanais d’origine, souvent installés depuis plusieurs générations. Ils sont aujourd’hui environ 20 000 répartis dans les grandes villes du pays, et seul un dixième a encore le passeport indien.

Épiceries, magasins d’électroménager, bijouteries, ce sont quasiment tous des commerçants prospères, voire très prospères. Et puis il y a quelques très grandes familles, qui contrôlent les secteurs économiques parmi les plus stratégiques. Si les karanas font des affaires, ils restent en revanche à l’écart de la politique publique, préférant agir en coulisse, en étant discrètement impliqués dans de nombreux soubresauts de l’histoire du pays.

Fort de ce lien, l’Inde ayant par exemple ouvert une ambassade à Antananarivo dès l’indépendance du pays, quelques grosses sociétés commencent à s’intéresser aux potentialités de Madagascar. La crise politique a freiné les investissements, mais Jindal espère obtenir son permis minier pour extraire du calcaire, et Essar Oil cherche du pétrole et du gaz. Enfin, Varun compte bien démarrer une gigantesque exploitation agricole, mais le sujet est très sensible à Madagascar.

Publicado el 13/04/2017 - Modificado el 25/04/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias