Vikram Sarabhai, le père du programme spatial indien
Vikram Sarabhai, le père du programme spatial indien, le 18 septembre 1969.
Nasa / Wikimedia Commons
Artículo

L'Inde envoie sa première sonde spatiale vers Mars

L'Inde a lancé avec succès sa sonde spatiale pour explorer Mars, le mardi 5 novembre 2013 dans le sud-est du pays. Ce satellite « low-cost », qui devrait mettre un peu moins d'un an à atteindre la « planète rouge », permettrait à l'Inde de devenir le premier pays asiatique à réussir cette mission spatiale.
Por Antoine Guignard -

Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

La fusée qui transporte la sonde Mangalyaan a décollé comme prévu à 14h38 précise du centre spatial Satish Dawhan, dans le sud du pays ce mardi. C'est le début réussi d'un voyage de 300 jours pour ce satellite qui, dans le meilleur des scénarios, atteindra la planète Mars en septembre 2014.

Réalisée en un temps record, la mission martienne indienne avait été officiellement inaugurée en décembre 2012 par le gouvernement. La sonde Mangalyaan, qui pèse 1,3 tonne, a également été conçue au prix relativement faible de 55 millions d'euros. C'est environ un dixième du budget dépensé par la NASA pour la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter, lancée avec succès en 2005. Soit la moins chère de l'histoire spatiale pour une mission vers Mars.

Pour l'ISRO, l'agence spatiale indienne, cette mission permettra évidemment de relever de nombreux défis scientifiques et technologiques, alors que sur 50 missions vers la « planète rouge », plus de la moitié ont pour l'instant échoué. Cette première mission indienne est également politique, puisqu'en cas de succès, elle permettra à New Delhi de damer le pion à Pékin, qui a échoué lors du lancement d'une sonde russo-chinoise en 2011.

Publicado el 09/02/2017 - Modificado el 22/02/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias