#El francés en la actualidad

Séjour

mots-actu_s.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Avec la mort, précoce, du chanteur Rachid Taha, nous reviennent bien sûr en mémoire les succès de Carte de séjour, le groupe qu’il avait formé et dont il était le célèbre leader. Carte de séjour, un nom ironique et qui faisait réfléchir bien sûr, de la part de celui qui avait aussi repris Douce France, la chanson de Charles Trénet. La France en effet n’était pas le cher pays de son enfance. Cher pays, peut-être, mais connue au milieu de son enfance, pas avant : il y était venu avec ses parents à 10 ans. Et on sait bien que ce qu’on appelle communément une carte de séjour est ce document qui autorise un étranger à vivre en France pendant un certain temps. Mais l’expression Carte de séjour n’existe pas sans qu’on la caractérise : vie privée et familiale, visiteur, étudiant, stagiaire, scientifique… Comme s’il fallait chaque fois justifier des raisons pour lesquelles ce titulaire de cette carte veut rester en France. Les étrangers ne sont donc pas autorisés à rester en France juste comme ça, parce que ça leur plait. Et une carte de séjour, ou comme on les appelle parfois un titre de séjour est toujours un document provisoire, qui vous permet de séjourner… Un séjour est donc une période limitée pendant laquelle on est quelque part. On parle par exemple d’un court séjour à la campagne. Ou même ailleurs : à l’hôpital, en prison. De là le verbe séjourner, qui a la même nuance ! Pas pour toujours, mais pas pour trop peu de temps quand même : l’idée du séjour implique un minimum de durée.

Le mot a vu son sens évoluer. Il est de toute façon ancien en français et il a eu des significations diverses : repos par exemple. Un cheval de séjour était par exemple un cheval dispos, reposé.

Mais un séjour est également, par extension, un lieu où l’on séjourne ! « Un port est un séjour charmant pour un homme fatigué des luttes de la vie ». Ce sens n’est plus très actuel, mais pas encore totalement effacé de la langue contemporaine. Par contre, le mot est très utilisé dans le vocabulaire des appartements et de l’immobilier. La salle de séjour est ce qu’on appelait naguère un salon : l’endroit où l’on se tient ! Mais le salon, très lié à une tradition bourgeoise, représente le lieu où l’on reçoit, et qui est différent de la salle à manger, où l’on ne fait que prendre ses repas. Mais maintenant, surtout en ville, les habitations sont plus petites, il n’ya bien souvent qu’une pièce pour ces diverses fonctions. Alors que l salle de séjour s’utilise de manière beaucoup plus personnelle : là où l’on est quand n’est ni dans la cuisine, ni dans sa chambre. Et le terme est devenu si fréquent qu’on l’a abrégé : de salle de séjour à séjour, ou parfois même, lorsqu’on a la place, double séjour.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias