#El francés en la actualidad

Rebondir

mots-actu_r.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Quel sera le résultat des prochaines élections législatives en Israël ? Crépuscule ou rebond pour Netanyahu ? C’est en ces termes que RFI pose le problème, et l’interrogation sur l’avenir du Premier ministre actuel du pays. Il y a longtemps qu’il est aux affaires, c’est-à-dire au pouvoir. Si le Likoud, son parti, gagne ces élections, ce qui pourrait bien se passer, quel sera son avenir politique ? Un dernier mandat, le bouquet final de sa vie politique ? Ou un nouveau départ, malgré sa carrière bien remplie et son âge déjà avancé ?

En effet si le crépuscule est une image traditionnelle pour évoquer une fin, le jour qui baisse, le soleil qui se couche, et la nuit qui se prépare… le rebond, et même le verbe rebondir font partie d’un langage plus récent, lus à la mode peut-être, plus conditionné par le vie d’aujourd’hui.

Rebondir c’est donc en général savoir se remettre d’un échec, d’une éviction ; d’un rejet. Non pas rester sur ce revers, mais partir dans une nouvelle direction. La plupart du temps, il s’agit d’une situation professionnelle, mais pas toujours : on peut très bien rebondir après un divorce, après un deuil. Et cette nouvelle position est souvent mise au crédit de celui qui sait la créer : on dit de quelqu’un qu’il a su rebondir : il ne s’agit pas de chance, mais bien plus de courage de détermination et d’intelligence de la situation : il a su rebondir ! Et on sous-entend presque toujours que celui ou celle qui a su rebondir a changé de milieu : il ne s’agit pas de reproduire à l’identique ce qu’on a perdu, mais au contraire de se faire une nouvelle vie dans un environnement nouveau, en utilisant des qualités différentes !

Maintenant, pourquoi rebondir ? Comment comprendre l’image ? Elle fait évidemment référence à un ballon qui choque le sol et qui utilise ce choc comme une impulsion : si on rebondit, c’est donc qu’on ne s’écrase pas : l’image prend son sens en contrepoint de cette autre.

L’expression, on le disait, n’est pas si ancienne. Mais elle tient également sa vivacité de plusieurs significations liées au verbe rebondir, et qui ne sont pas neuves : le rebond évoque le rebondissement. Là encore il s’agit de ce qui peut se passer dans un deuxième temps. Une histoire compliquée peut connaître des rebondissements imprévus. C’est-à-dire des développements qu’on n’imaginait pas, qui surprennent et amènent l’histoire dans un cadre insoupçonné : elle part dans de nouvelles directions.

Quant au verbe rebondir, il s’utilise également dans un sens assez nouveau, qui s’apparente à celui de réagir : dans une discussion, un débat, on rebondit sur ce qu’a dit quelqu’un lorsqu’on reprend la parole à partir d’un mot ou d’un sujet évoqué pour l’orienter dans un sens nouveau.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias