#El francés en la actualidad

Mine De Rien

mots-actu_m.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

« Mine de rien » : une bonne surprise ! Un titre de RFI qui date d’hier et qui présente de manière très positive un film qui vient de sortir en salle en France : Mine de rien ! Et bien entendu, le titre est un jeu de mots : les deux héros vont transformer et recycler une ancienne mine de charbon. Et le film compose donc son titre en croisant cette mine avec une expression toute faite, qui n’a rien à voir : mine de rien. Comme si cette mine désaffectée, dont on n’espérait plus rien se révélait petit à petit être source de réussite et de profit !

Mine de rien est en effet une formule qui signifie sans en avoir l’air! Faire quelque chose, mine de rien, ce n’est pas se cacher, le faire en secret… Mais c’est le faire de façon totalement discrète, sans se faire remarquer, sans le crier sur les toits. Il s’agit donc souvent de ce qui se passe sans qu’on s’en soit avisé. Mine de rien, tel candidat aux élections est de plus en plus populaire. Mine de rien, il pourrait bien arriver en première position. Et souvent, à ce premier sens s’en rajoute un autre, en filigrane : petit à petit, à force de patience : mine de rien, il a accumulé un beau magot et a fini par s’acheter une belle maison.

Et ce mot de mine, qui n’a plus rien à voir avec une installation destinée à tirer certaines matières du sous-sol - c’est un tout autre mot, un homonyme qui se prononce et s’écrit de la même façon - a des emplois assez nombreux !

La mine, c’est d’abord l’allure, l’air général de quelqu’un : cet usage est plutôt ancien, mais se comprend encore aisément. Et c’est ainsi qu’on peut dire qu’il ne faut pas juger les gens sur la mine, c’est-à-dire sur leur apparence extérieure, l’impression qu’ils produisent. Et s’il on dit de quelqu’un qu’il ne paye pas de mine, là encore on souligne l’aspect extérieur : il n’a pas l’air bien conséquent !

Mais le sens du mot s’est étendu, et il désigne couramment l’expression qu’on a, et traduit donc l’humeur, la disposition d’esprit : on peut avoir une mine réjouie, c’est-à-dire avoir l’air tout à fait satisfait ; à l’inverse, on peut avoir une mine déconfite, c’est-à-dire piteuse, attristée, déçue.

Et le terme a aussi des significations très concrètes, qui renvoient à la couleur de la peau. Jadis on parlait davantage de teint : avoir le teint frais, c’est avoir la mine rose. Et si l’on veut employer un vocabulaire qui semble plus technique ou plus médical, on parlera de complexion. Mais avoir bonne mine est une locution habituelle pour dire qu’on a l’air en bonne santé. Et la couleur des joues est souvent un indice assez parlant. A l’inverse, on peut avoir mauvaise mine, une mine affreuse, une mine de déterré dit-on souvent avec cette comparaison assez lugubre, mais assez pittoresque.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias