#El francés en la actualidad

Journal en français facile 27/11/2020 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

François Bernard : Merci d'écouter Radio France internationale en direct de Paris où il est 21 heures.
Bonsoir à tous et merci de nous rejoindre pour votre Journal en français facile. C'est Zéphyrin Kouadio qui va le présenter avec moi, bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir François, bonsoir à toutes et à tous.

FB : Dans l'actualité de ce vendredi 27 novembre : coronavirus, moins d'hospitalisation en France, mais davantage de décès. L’Inde va produire 100 millions de doses par an du vaccin russe Spoutnik V à partir de janvier.

ZK : Au Liban, le Parlement accorde une compensation financière aux victimes de la double explosion du port de Beyrouth.

FB : Et puis du football féminin, l'équipe de France reçoit l'Autriche pour un match de qualification à l'Euro. Frédéric Suteau est sur place, nous le retrouvons en fin de journal.

-----

FB : Les chiffres du coronavirus en France viennent d'être publiés : 28 648 patients sont hospitalisés, dont 3 883 sont en réanimation.

ZK : Ces chiffres sont légèrement en baisse par rapport à hier. Par contre, on enregistre un nombre important de décès, 957, alors qu'il n'y en avait que 339 jeudi. 

FB : Toujours à propos de la pandémie, l’Inde va produire jusqu’à 100 millions de doses par an du vaccin russe Spoutnik V à partir de janvier.

ZK : Des essais cliniques menés en Russie ont récemment conclu à une efficacité de 91,4 % de ce vaccin. Écoutons les explications de Côme Bastin à Bangalore.

C’est le fruit d'un accord entre le Fonds d'investissement souverain russe et le producteur Hetero Labs, basé dans la ville d’Hyderabad. Plus de 100 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V, seront produites en Inde durant l’année 2021. L’annonce fait suite à la publication de résultats encourageants sur ce vaccin, le 24 novembre. Impliquant 40 000 bénévoles en Russie, la phase III de test clinique a montré une efficacité de Spoutnik V de 91,4%. Au moins 50 pays ont déjà commandé 1,2 milliard de doses de Spoutnik V. L’Inde le produira aux côtés du Brésil, de la Chine ou de la Corée du Sud. Les essais cliniques du vaccin russe sont encore en cours dans de nombreux pays. Le fonds d'investissement souverain russe a demandé à l’OMS une approbation accélérée de son vaccin au vu de la situation d’urgence mondiale. Le 23 novembre, c’est la firme britannique AstraZenecca qui a affirmé que son vaccin dit « d’Oxford » était efficace à 90 %. Avant même ces résultats, le producteur Serum Institute of India avait annoncé en avoir produit 40 millions de doses. Il vise 100 millions d’ici janvier, destinées à l’Inde dans un premier temps. Côme Bastin, Bangalore, RFI.

FB : Conséquence économique de la pandémie : le chômage et la précarité. Le Premier ministre Jean Castex a annoncé une aide de 900 euros par mois pour les travailleurs précaires et pour les jeunes sans emploi.

ZK : Cette mesure sera appliquée du 1er novembre au mois de février 2021.

FB : L’observatoire des inégalités publie dans le même temps, la seconde édition de son rapport sur la pauvreté en France.

ZK : Il apparait que, dans un contexte où la pauvreté gagne du terrain, les premiers touchés sont les jeunes.

FB : Plus de la moitié des pauvres ont moins de 30 ans en France, nous dit Patricia Lecompte.

Le rapport alerte sur la dégradation du niveau de vie des plus pauvres. En 2018, 8,3% de la population française vivaient sous le seuil de pauvreté, avec moins de 885 euros par mois. C’est-à-dire avec moins de 50% du revenu médian. Parmi les 5 millions de personnes pauvres dans l’hexagone, plus de la moitié n’ont pas 30 ans, près d’un tiers sont des enfants et des adolescents. Un enfant sur dix grandit dans une famille frappée par la pauvreté. Les jeunes entre 18 et 24 ans sont les plus touchés. 22% de ceux qui ne vivent plus chez leurs parents sont pauvres et 10% se débrouillent avec seulement 350 euros par mois. Touchés par le chômage ou la précarité de l’emploi, souvent célibataires, les moins de 25 ans sont les plus vulnérables car ils ne sont éligibles aux aides qu’après leur 25e année. Les auteurs de l’étude précisent que les données collectées datent d’avant la pandémie. Il faudra donc attendre le prochain rapport en 2023 pour mesurer l’impact de la crise économique liée au Covid-19 sur les plus fragiles.

FB : Patricia Lecompte.

Retour sur une affaire qui fait scandale en France. Quatre policiers ont été placés en garde à vue après le passage à tabac d'un producteur noir à Paris. Passer à tabac, c'est donner des coups violents et répétés.

ZK : La vidéo du passage à tabac, diffusée sur les réseaux sociaux et largement partagée, plus de 14 millions de vues, a provoqué de nombreuses réactions.

FB : Les quatre fonctionnaires, suspendus jeudi, ont été placés en début d'après-midi en garde à vue dans les locaux de l'IGPN, l’Inspection générale de la police nationale.

Au Liban, cela fait près de quatre mois que la double explosion du port de Beyrouth, le 4 août, a fait 204 morts et plus de 6 500 blessés.

ZK : Aujourd'hui, le Parlement libanais a voté une loi accordant aux victimes de cette catastrophe le statut de « martyrs de l’armée ». Les détails avec Paul Khalifeh, à Beyrouth.

Après plusieurs semaines de pressions, de lobbying et de sit-in, les familles des victimes de la double explosion du port de Beyrouth ont obtenu gain de cause. Les personnes tuées lors de cette tragédie seront considérées comme des « martyrs de l’armée », conformément à une loi votée ce vendredi par le Parlement. Au-delà de son aspect symbolique, cette décision accorde aux ayant-droits des personnes décédées un certain nombre d’avantages financiers et autres. Les familles des victimes percevront le restant de leurs jours des salaires mensuels, comme c’est le cas pour les militaires tués. Ils bénéficieront des mêmes prestations médicales offertes par la mutuelle de l’armée. La scolarité et les études universitaires de leurs enfants seront en partie financées par l’État. La loi votée par le Parlement accorde aussi aux milliers de personnes blessées dans la double explosion le droit de profiter des services de la Caisse nationale de sécurité sociale dans sa branche médicale pour le restant de leurs jours. Mais le combat des familles des victimes n’est pas fini, car la mise en œuvre de cette loi nécessite la promulgation par le gouvernement des décrets exécutoires. Or, les expériences passées prouvent que ce processus peut traîner pendant des mois, voire davantage. Les dizaines de morts syriens et d’autres nationalités ainsi que les blessés non Libanais ne pourront pas bénéficier de cette loi. Paul Khalifeh, Beyrouth, RFI.

FB : L'Iran accuse Israël d'avoir joué un « rôle » dans l'assassinat, ce vendredi, d'un scientifique iranien de haut rang travaillant dans le secteur nucléaire.

ZK : Les autorités préviennent qu'une vengeance attendait les personnes impliquées dans ce que Téhéran qualifie d'« acte terroriste ».

FB : Du football pour finir ce journal. Chez les dames, les Françaises jouent un match de qualification pour le prochain Euro contre l'Autriche.

FS : Il vient de débuter au stade Roudourou de Guingamp où nous retrouvons notre envoyé spécial Frédéric Suteau.

FB : Bonsoir, qu'est-ce qu'on peut dire de cette rencontre, Frédéric ?

(Transcription manquante)

FB : Frédéric Suteau.
Pour son premier tour du monde, Charlie Dalin mène la flotte du Vendée Globe et navigue seul, dans cette zone réputée violente, celle du 40e parallèle.

C'est la fin de ce Journal en français facile.

ZK : Merci de l'avoir suivi et rendez-vous demain.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias