#El francés en la actualidad

Journal en français facile 24/02/2021 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

Anne Verdaguer : Il est 21 h à Paris, 20 h en temps universel. Bonsoir et bienvenue dans ce Journal en français facile. À la Une : 
- une première historique selon les autorités allemandes, salué comme « un premier pas » par des victimes de la torture en Syrie :  un membre du régime syrien a été condamné par une cour de Coblence aujourd'hui.
- en France, les choses s'enveniment sur le front du coronavirus et la ville de Dunkerque dans le Nord sera partiellement confinée à partir de ce week-end comme Nice et ses environs.
- en foot, le Real Madrid affronte l'Atalanta Bergame ce soir en huitième de final aller de la ligue des champions, avec 9 joueurs en moins par rapport à son équipe initiale, tous blessés. 
 
------

AV : En Allemagne, la première condamnation historique pour un ex-agent du régime de Damas accusé de « complicité de crimes contre l'humanité ». De nombreux Syriens ont trouvé refuge en Allemagne ces dernières années, et si la plupart ont fui la guerre, d'anciens soutiens de ce régime ont gagné le pays. Ils ont parfois été reconnus par leurs compatriotes ce qui a permis à la justice d'ouvrir des procédures. D'où ce premier jugement prononcé ce matin à Coblence. À Berlin, le récit de Pascal Thibaut.

C’est une première historique. Dix ans après le début du soulèvement populaire en Syrie, un tribunal a condamné un ancien membre des services de renseignement syrien à quatre ans et demi de prison pour complicités de crimes contre l’humanité. Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a salué un « verdict historique, le premier jugement qui demande des comptes aux responsables de la torture en Syrie. Cette décision a une portée symbolique importante pour beaucoup de personnes, pas seulement en Syrie ». Eyad al-Gharib était accusé d’avoir participé à l’arrestation d’au moins 30 manifestants à l’automne 2011 victimes de tortures. Le Syrien avait ensuite déserté et quitté son pays pour gagner l’Allemagne. Des Syriens réfugiés en  Allemagne, ont déposé pour raconter les sévices subis dans la prison où sévissait Eyad al-Gharib. L’avocat Patrick Kroker représentait plusieurs des parties civiles. Eyad al-Gharib est le premier à être condamné. Mais le procès de Coblence va se poursuivre jusqu’à l’automne contre le  principal accusé, Anwar Raslan, qui a joué un rôle central dans le système de répression syrien. Il est poursuivi pour crimes contre l’humanité pour la mort de 58 personnes et la torture de 4000 prisonniers.

AV : La France confirme la détention de l'un de ses concitoyens en Iran. Selon le Quai d'Orsay, l'ambassade est en contact régulier avec celui-ci et lui a rendu visite malgré la situation sanitaire. Il s'agit d'un touriste mais on ne connait pas les raisons de son emprisonnement. Une chercheuse à la double nationalité française et iranienne, Fariba Adelkhah, est elle aussi retenue en Iran depuis juin 2019 et assignée à résidence depuis quelques mois.
  
En France, la situation se dégrade sur le front du Covid-19. Et après le littoral niçois, c'est au tour de l'agglomération de Dunkerque dans le nord du pays d'être soumis à un confinement le week-end. Le ministre de la Santé Olivier Véran l'a annoncé ce mercredi pour faire face à la flambée de cas dans la région, dont le taux d'incidence est de 900 cas pour 100 000 habitants, plus de 4 fois supérieurs à la moyenne nationale. On écoute Olivier Véran.
 
[Transcription manquante]
 
AV : Le ministre de la Santé Olivier Véran au micro de Julien Chavanne. Le gouvernement qui indique que la situation « est très préoccupante dans une dizaine de départements » ce qui peut amener à de nouvelles mesures. Le Premier ministre Jean Castex tiendra une nouvelle conférence de presse demain.
 
En attendant, Les campagnes de vaccination contre le Covid-19 se poursuivent à travers le monde : le Ghana a reçu la première livraison mondiale de vaccins financés par le dispositif Covax destiné notamment aux pays défavorisés.
 
Aux États-Unis, le vaccin unidose de Johnson & Johnson devrait bientôt être opérationnel après la confirmation aujourd'hui de son efficacité par les autorités américaines y compris contre les variants du virus. Sa mise sur le marché devrait rapidement suivre.
  
AV : En Malaisie, il est encore très difficile de savoir comment un millier de birman ont pu être expulsé mardi soir, alors que la Haute Cour de Kuala Lumpur avait demandé la suspension de cette opération massive. Plusieurs ONGS avaient eu recours à la justice contre cette opération qui viole selon eux le droit international. Les précisions de notre correspondante à Kuala Lumpur, Gabrielle Maréchaux.

Les navires de l’armée birmane sont partis, mais les questions elles demeurent. En Malaisie, elles sont notamment posées par Katrina Jorene Maliamauv, directrice d’Amnesty International, qui dénonce la culture du secret de l’Immigration malaisienne. « Avec le peu d’information dont nous disposons actuellement on peut déjà dire qu’il y avait parmi eux des réfugiés, des demandeurs d’asile, des mineurs séparés d’un de leurs parents mais nous sommes encore dans l’obscurité, nous n’avons pas les chiffres exacts, tous les détails les concernant ». Lorsque l’on regarde  du côté de la Birmanie, il est difficile de savoir quel sort attend ce millier de personne expulsée, mais Phil Robertson à la tête de Human Rights Watch Asia s’attend au pire : « La junte birmane est connue pour persécuter ceux qui ont quitté leur pays sans autorisation, Dans le passé par exemple on a pu voir des réfugiés birmans expulsés arriver en Birmanie et être condamnés pour être parti sans autorisation ». Quant aux motivations de la junte, dont l’empressement à rapatrier des exilés peut interroger, pour Phil Robertson elles sont certainement géopolitique. Cyniquement je pense qu’elle essaie de rendre un service à la Malaisie en espérant que la Malaisie sera un possible allié de la junte après ça. Ils savent que la Malaisie a des prisons surpeuplées, et que le pays veut donc se débarrasser de ces prisonniers étrangers. Des prisonniers dont le plus jeune, assure l’ONG Asylum Access ce mercredi, avait tout juste 3 ans.

AV : Cette nouvelle flambée de violences en Ukraine. Deux personnes - un soldat et un civil - ont été tuées, deux autres blessées dans des évènements séparés : des tirs de mortier au Nord de la capitale hier, et l'explosion d'une mine. L'armée de Kiev affronte les séparatistes soutenus par la Russie dans les régions orientales de Donetsk et de Lougansk depuis 2014, la guerre la plus meurtrière en Europe depuis celles des Balkans dans les années 90.
 
AV : Un mot de sport pour finir, le Real Madrid affronte l'Atalanta Bergame ce soir en huitième de final aller de la ligue des champions. Le champion d'Espagne en titre se déplace en Italie, mais il lui manque neuf de ses joueurs de son equipe initiale, tous blessés, dont notamment son meilleur buteur le français : Karim Benzema. À Madrid, la correspondance de Pierre Chaperon.

Problèmes aux adducteurs, douleurs aux tendons, blessures aux ménisques. Le Real Madrid s'est transformé bien malgré-lui en infirmerie. Chaque semaine apporte son lot de nouvelles lésions. Neuf joueurs sur le flanc. Une situation qui laisse l'entraineur, Zinedine Zidane comme résigné. […] Pas de pré-saison c'est aussi un des clés d'explication pour le docteur Pedro Luis Ripoll, spécialiste en chirurgie orthopédique à Madrid. « Il ne fait pas de doute que la préparation a été absolument anormal. Les joueurs n'ont pas pu utiliser leurs installations de manière régulière. La perte d'un entrainement structuré a eu une énorme influence sur l'absence de protection contre les blessures ». Le Real pourra compter tout de même sur Raphael Varane, Luka Modric ou autre Toni Kroos pour réaliser une performance face à l'Atalanta. Tout en espérant mettre fin à cette hécatombe de blessures. Pierre Chaperon, Madrid, RFI.

AV : La multiplication des lésions musculaires posent d'ailleurs problèmes en Espagne. Actuellement, 62 joueurs sont blessés dans le championnat local (alors qu'en en ligue 1 française, il n'y en a que 23)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias