#El francés en la actualidad

Journal en français facile 23/09/2020 20h00 GMT

23 Septiembre 2020
Studio RFI
Transcription

Adrien Delgrange : RFI, 20h en temps universel, 22h à Paris. Bienvenues à tous, voici les titres du Journal en français facile :  
- Alexeï Navalny est sorti de l’hôpital. Avant de peut-être rentrer dans son pays la Russie, l’opposant de Vladimir Poutine va rester en Allemagne pour se reposer.
- L'Union européenne lance une réforme du droit l'asile c’est-à-dire qu'elle veut changer les règles pour les migrants qui veulent venir en Europe.
- Dans l'actualité française, le coronavirus et les nouvelles restrictions pour la population annoncées par le ministre de la Santé que vous entendrez.
- Et puis la mort de deux grands personnages français, la chanteuse Juliette Greco et le chef cuisinier Pierre Troisgros. 

 -----

Zéphyrin Kouadio : Alexei Navalny est debout ! Il est sorti de l’hôpital où il était soigné à Berlin depuis un mois.

AD : L’opposant russe, victime d’un empoisonnement présumé au Novitchok devrait rester en Allemagne pour y poursuivre sa convalescence. En Russie, le Kremlin a commenté avec beaucoup de sobriété la nouvelle, affirmant qu’Alexei Navalny était « libre de rentrer dans son pays ». Correspondance à Moscou de Daniel Vallot.

Comme à son habitude le porte-parole du Kremlin a soigneusement évité de prononcer le nom d’Alexei Navalny. « Nous lui souhaitons un prompt rétablissement, a simplement déclaré Dmitri Peskov, « et en ce qui concerne son retour à Moscou, il est libre de le faire à n’importe quel moment, comme tout citoyen russe ». Pour l’instant, il n’est pas question pour Alexei Navalny d’évoquer un éventuel retour en Russie. Dans un long texte posté sur les réseaux sociaux, l’opposant russe n’évoque que sa rééducation, rééducation qui se fera en Allemagne, dans un premier temps. « La première fois que je me suis vu dans un miroir, raconte l’opposant avec son humour habituel, j’ai cru voir un personnage du Seigneur des Anneaux, et croyez-moi, il ne s’agissait pas d’un elfe ». Sur une photo postée sur les réseaux, Alexei Navalny apparaît seul sur un banc dans un parc. Les traits tirés, visiblement amaigri. À présent, l’opposant affirme vouloir retrouver l’équilibre, et la maîtrise de ses doigts « je suis incapable, dit-il, d’attraper une balle de la main gauche, ou d’écrire à la main ». Alexei Navalny raconte aussi avoir demandé à un médecin ce qu’il devait faire pour retrouver toutes ses capacités intellectuelles : « j’ai aimé sa réponse » raconte-t-il : « lire, écrire sur les réseaux sociaux, et jouer à des jeux vidéo ». Daniel Vallot Moscou RFI.

ZK : Alexander Loukachenko a prêté serment c’est-à-dire qu'il a jurer pour un nouveau mandat à la tête de la Biélorussie. 

AD : Une cérémonie d'investiture condamnée par l'opposition, qui est descendue dans la rue. Des milliers de manifestants sont sortis avec des drapeaux rouge et blanc à la main, synonyme de l'opposition en Biélorussie. À Minsk, la capitale plus de 100  arrestations de manifestants sont en cours d'après des ONG. Enfin, Washington et Berlin annonce ne pas reconnaitre Loukachenko comme président.
 
ZK : 15 jours après l'incendie du camp de Moria, le plus grand camp de migrants administré par l'Union européenne.

AD : La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a présenté une réforme du droit d'asile européen, un changement pour celles et ceux qui veulent venir en Europe avec notamment plus de contrôles aux frontières, une accélération des procédures administratives. La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen a défendu un équilibre « juste et raisonnable ».

« Les questions migratoires sont complexes. L'ancien système mis en place en Europe pour y faire face ne fonctionne plus. Les mesures relatives à l'immigration et l'asile, que nous présentons aujourd'hui, offrent un nouveau départ. La question n'est pas de savoir si les États membres doivent être solidaires et contribuer à aider, mais comment ils doivent le faire. Moria a été un rappel brutal. Nous devons trouver des solutions durables en matière de migration. Et nous devons tous nous mobiliser. »

ZK : Ils demandent un siège de membre permanent dans un Conseil de sécurité de l'ONU.

AD : L'Inde, le Japon, l'Allemagne et le Brésil l'ont fait savoir aujourd'hui à l'occasion de  l'Assemblée générale des Nations unies. Dans un texte commun, ils déclarent « le monde d'aujourd'hui est très différent de celui qui a vu la création des Nations unies il y a 75 ans. Il y a davantage de pays, davantage de gens, davantage de défis mais aussi davantage de solutions, « une demande ancienne qui a cependant peu de chances d'aboutir à court terme ».

ZK : Les conséquences du Covid-19. En France : des zones rouges voir rouge écarlate, autrement dit des zones d'alerte maximale.

AD : Ce niveau le plus élevé concerne Aix en Provence, Marseille et la Guadeloupe. Ces régions sont frappées par les mesures les plus strictes, entre autres, la fermeture totale des bars et restaurants.

ZK : Pour le niveau d'alerte juste en dessous, dit d'alerte renforcée, la liste inclut désormais Lille, Toulouse, Saint-Étienne, Paris, Rouen, Grenoble et Montpellier.

AD : Ces villes doivent appliquer toute une série de mesures, annoncées ce soir par Olivier Véran.

ZK : Un grand nom de la cuisine française s'en est allé.

AD : Le chef Pierre Troisgros est décédé à l'âge de 92 ans. Elisabeth Lequeret.

Il avait révolutionné la cuisine française et fait de son restaurant un monument de la gastronomie. Né en 1928 à Chalon-sur-Saône, Pierre Troisgros fait ses premières gammes devant les fourneaux du restaurant de ses parents avant de partir pour Paris. Dans les années 50, retour dans la Loire, où le jeune ambitieux retrouve l'établissement familial avec son frère Jean. Le restaurant des Frères Troigros ne tarde pas à se faire remarquer : il décroche sa première étoile en 1956, puis la deuxième en 1965 et la troisième en 1968. La même année, le critique Christian Millau lance : « J'ai découvert le meilleur restaurant du monde. » Depuis, l'adresse n'est jamais redescendue de son firmament. Lorsque Jean meurt en 1983, la ville de Roanne lui rend hommage en rebaptisant la place de la gare « place Jean-Troisgros ». Michel, le fils de Pierre entre aussitôt dans la danse pour épauler son père, en cuisine. Pierre Troisgros avait quitté les fourneaux en 1996, à l'âge de 68 ans. Mais même à la retraite, Pierre Troisgros n’a jamais abandonné la cuisine. En 2004, à 76 ans, il faisait encore partie du jury du concours des meilleurs ouvriers de France.

ZK : Et pour Emmanuel Macron, « L’élégance et la liberté » de Juliette Gréco, ont rejoint ce soir le « Panthéon de la chanson française ». Juliette Gréco est décédée, à l’âge de 93 ans. En 2006, Juliette Gréco au micro de Laurence Aloir raconte sa rencontre avec Serge Gainsbourg.

[Transcription manquante] 

AD : Des archives sonores de Juliette Gréco sont à retrouver sur le site musique.rfi.fr

 

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias