#El francés en la actualidad

Journal en français facile 19/09/2020 20h00 GMT

19 Septiembre 2020
Studio RFI
Transcription

Charlotte Derouin : Vous écoutez RFI, il est 22h à Paris, 20h en temps universel. Bonsoir à toutes et à tous, bienvenue si vous nous rejoignez pour le Journal en français facile. C'est Sylvie Berruet qui va le présenter avec moi, bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Charlotte, bonsoir à tous.

CD : À la une de ce samedi 19 septembre : aux États-Unis, les conséquences du décès de la juge à la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg. Une personne progressiste que les Républicains veulent remplacer par un juge conservateur au plus vite.

SB : En Thaïlande, cette manifestation pour demander plus de démocratie et la démission du Premier ministre. Des dizaines de milliers de personnes ont défilé à Bangkok aujourd'hui.

CD : Au Brésil, ces immenses feux de forêt dans la région du Pantanal. C'est un désastre environnemental car de nombreuses espèces d'animaux sauvages sont en train de mourir.

-----

CD : Ruth Bader Ginsburg est décédée hier à l'âge de 87 ans.

SB : Cette juge à la Cour suprême américaine était célèbre pour sa défense des droits des femmes et des minorités.

CD : Il va maintenant falloir la remplacer. Les Républicains veulent nommer un juge conservateur.

SB : Mais cela avoir de lourdes conséquences sur la justice et les lois du pays, notamment sur la question de l’avortement.

CD : Et à deux mois de l'élection présidentielle américaine, c'est impensable pour les démocrates, Lubna Anaki.

En 2016, le chef de la majorité républicaine au Sénat avait empêché Barack Obama de nommer un juge à la Cour suprême à 10 mois de la présidentielle, arguant qu’il fallait attendre l’arrivée d’un nouveau président. Aujourd’hui, le même Mitch McConnell dit être prêt à soutenir la nomination d’un successeur à Ruth Bader Ginsberg. Il estime que la situation n’est pas la même étant donné que la majorité au sénat et l’actuel président sont du même parti politique. En principe, la nomination d’un nouveau magistrat dure entre 40 et 70 jours. L’élection présidentielle est dans 45 jours. Ce qui voudrait dire que le sénat pourrait passer en force juste avant l’investiture du nouveau président le 20 janvier prochain. En tout cas, Mitch McConnell a envoyé un courrier aux sénateurs républicains leur disant de se tenir prêts, même si 3 d’entre eux s’étaient dits contre une telle procédure. Et Donald Trump ce matin, a confirmé qu’ils allaient vers une nomination. « C’est une obligation et il faut agir sans perdre de temps », a tweeté le président. Le président a bien sûr conscience que la nomination d’un 3e juge conservateur à la Cour suprême renforcera son soutien auprès de l’électorat conservateur. Un avantage crucial pour sa victoire. Une position qui provoque l’indignation du côté des Démocrates qui estiment que ce devrait être au président élu en novembre de nommer un nouveau juge.

CD : Tik Tok porte plainte contre les sanctions de Washington.

SB : La société a demandé à un juge de bloquer la décision américaine. Les États-Unis ont décidé d'interdire le téléchargement de l'application sur leur territoire à partir de dimanche.

CD : On le rappelle, les autorités américaines accusent Tik Tok d'espionnage de ses utilisateurs au profit de Pékin.

SB : La Chine dénonce une mesure d'intimidation et prépare de représailles.

CD : Cette forte mobilisation en Thaïlande aujourd'hui.

SB : Les manifestants sont descendus dans les rues de Bangkok pour demander plus de démocratie. Ils étaient des dizaines de milliers à avoir répondu à l'appel des étudiants.

CD : Le mouvement doit se poursuivre demain mais beaucoup craignent une flambée de violence. Carol Isoux.

Dans l’après-midi, les étudiants sont parvenus à s’introduire à l’intérieur du campus de l’université de Thammasat, pourtant fermé. Ils en ont désormais le contrôle et s’apprêtent à y passer la nuit. Sur la scène chanteurs et orateurs se succèdent. Les demandes n’ont pas changé : départ du gouvernement, nouvelles élections, nouvelle constitution, réforme de l’Éducation et de la monarchie. Depuis des mois qu’il dure le mouvement tourne au bras de fer entre les étudiants et le gouvernement, et certains redoutent une flambée de violences policières. C’est le cas d’Anghana Neelapaijit, célèbre avocate des droits de l’homme en Thaïlande. « La police, et surtout les officiers en civil, devraient faire attention à l’usage de la violence. On sait qu’il y a plus de 8 000 policiers en uniforme mobilisés, mais on ne sait pas combien ont infiltré les manifestants en civil. » Jusqu’ici le gouvernement a tenu à limiter l’usage de la violence, même si plusieurs dirigeants ont été arrêtés puis relâchés mais les choses pourraient changer si les étudiants s’allient à d’autres forces dans la société thaïlandaise, notamment les Chemises Rouges, des paysans du Nord Est hostiles au gouvernement, ou s’ils s’en prennent à des symboles de la Monarchie.

CD : En Biélorussie, des centaines de femmes arrêtées aujourd'hui alors qu'elles manifestaient à Minsk.

SB : Comme chaque semaine, elles manifestaient pour réclamer le départ du président Alexandre Louckachenko.

CD : Elles étaient 2 000 aujourd'hui à défiler dans les rues lorsque la police a bloqué le cortège.

SB : L'opposant russe Alexeï Navalny publie une photo de lui sur Instagram.

CD : Sur l'image, il descend les escaliers de l'hôpital allemand où il est soigné après un empoisonnement.

SB : Il précise qu'il a encore du mal à gravir les marches car ses jambes continuent de trembler.

CD : De gigantesque incendies au Brésil. La région du Pantanal continue de brûler.

SB : Cette région du centre ouest du pays est connue pour la diversité des animaux sauvages qui y vivent.

CD : Plusieurs de ces réserves naturelles ont déjà été détruites. 15% de la zone est déjà partie en fumée. 

SB : Les images d'animaux brûlés ou blessés révoltent les populations locales qui demandent au gouvernement d'intervenir.

CD : Il est urgent d'agir explique Joari Costa de Arruda, professeur à la faculté des sciences agricoles et biologiques à l'Université du Mato Grosso.

[Transcription manquante]

CD : Des propos recueillis par Lucia Muzell de la rédaction brésilienne de RFI.
En France, près de 13 500 cas de Covid-19 recensés en une journée. Un nombre quasiment équivalent à celui enregistré la veille.

SB : Dans la lutte contre l'épidémie, les autorités ont autorisé les tests salivaires.

CD : Leur utilisation doit permettre de réduire les files d'attente avant de se faire tester et les délais pour avoir les résultats de ces tests.

SB : Alors cette stratégie va-t-elle permettre de diminuer l'embouteillage dans les laboratoires ? Pas si sûr. Pierre Olivier.

Pour désengorger les laboratoires, il faut d'abord fluidifier les files d'attente ! Or ce test salivaire ne nécessite pas de matériel spécifique -contrairement au test PCR nasal- et peut même être réalisé par un particulier puis rapporter dans un laboratoire. Une bonne nouvelle qui pourrait éviter aux patients contaminés et vulnérables de faire la queue devant les centres de dépistage. D'autant plus que ce nouveau test salivaire peut être réalisé à n'importe quel moment de la journée, après avoir bu ou mangé. Mais ses avantages s'arrêtent là ! La grande majorité des personnes souhaitant se faire tester devra continuer à se rendre en laboratoire. Car, point faible du test salivaire : il ne s'adresse qu'à ceux qui présentent des symptômes. Pour tous les autres, la Haute Autorité de Santé déconseille cette nouvelle méthode de dépistage. En effet le taux d'erreur du test salivaire avoisinerait les 75% sur les personnes asymptomatiques, les plus nombreuses ! Explication : le virus ne se multiplie pas dans la bouche ni dans la salive mais à l'intérieur du nez et des poumons. Un très gros inconvénient rend le test salivaire inadapté à un dépistage massif, pourtant la solution, qui permettrait de désembouteiller les laboratoires de France. Précisions signées Pierre Olivier.

CD : Un mot de sport, l'attaquant du Paris Saint-Germain Kylian Mbappé, testé positif au Covid-19 début septembre, effectue son retour dans le groupe avant le déplacement dimanche à Nice. 

SB : Du cyclisme avec le Tour de France.

CD : Tadej Pogatchar remporte de contre la montre de la 20e étape à la Planche des belles filles.

SB : C'était assez inattendu. Il détrône ainsi Primoz Roglitch et prend le maillot jaune à la veille de la dernière étape.

CD : Ce dimanche avec l'arrivée sur les Champs Élysées.

 

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias