#El francés en la actualidad

Journal en français facile 11/12/2019 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

Raphaël Delvolve : Et avec moi pour présenter ce Journal en français facile, Adrien Delgrange. Bonsoir Adrien.

Adrien Delgrange : Bonsoir Raphaël, bonsoir à tous.

RD : Dans ce journal nous parlerons de la France, où il y a un mouvement de contestation contre la réforme des retraites. Le Premier ministre a expliqué comment elle allait fonctionner aujourd’hui. Les syndicats ont réagi négativement.

AD : Nous parlerons aussi d’une attaque des talibans en Afghanistan. Attaque menée mercredi matin contre la principale base de l’armée américaine à Bagram.

RD : Et puis enfin écologie, et le projet de la nouvelle Commission européenne pour arriver à ne pas polluer la planète d’ici 2050. Il a été dévoilé aujourd’hui et vous saurez tout à la fin de ce journal.

------

AD : Après 7 jours de grève, les annonces d’Edouard Philippe étaient très attendues en France aujourd’hui.

RD : Le Premier ministre avait dit qu’il dévoilerait l’intégralité de la réforme des retraites ce mercredi. Il l’a fait. Il a fait quelques modifications dans la réforme après des négociations avec les syndicats, notamment sur les générations concernées par le futur système qui fonctionnera par points. Ce seront celles nées après le 1er janvier 1975. En revanche, il a rappelé son intention de mettre fin au régime spécial. C’est à dire des régimes de retraite actuellement en vigueur en France et différents de la plupart des autres en raison des métiers. Par exemple, les personnes travaillant dans le domaine des trains peuvent aujourd’hui arrêter de travailler avant la plupart des autres secteurs de métier. Les syndicats très opposés à la réforme ne sont pas contentés ce mercredi. En particulier dans le secteur des trains. Ceux qui y travaillent sont appelés les cheminots. Ils sont pour un certain nombre en grève et rendent les déplacements compliqués en France depuis 7 jours. Certains grévistes s’étaient réunis à la Gare du Nord à Paris pour écouter les annonces du Premier ministre à la mi-journée. Reportage de notre journaliste, David Baché.

Ils ont installé un petit écran à deux pas des rails, après leur assemblée générale du matin. Les cheminots grévistes écoutent les annonces du Premier ministre avec autant d’intérêt que de scepticisme, de colère ou d’amusement. Après une heure de discours, le constat est unanime. Anthony Auguste et Patrick Simon résument le sentiment des cheminots présents. Les cheminots poursuivent donc leur grève, ils prévoient aussi des actions locales dans les jours qui viennent, avant une nouvelle mobilisation nationale et interprofessionnelle mardi prochain.

RD : Et mercredi soir à la télévision, Edouard Philippe s’est dit ouvert à la négociation sur certains aspects de la réforme avec les syndicats. « Ma main est tendue », a-t-il notamment déclaré.

AD : En Afghanistan, une attaque revendiquée par les talibans près de la base américaine de Bagram.

RD : Revendiquer en français, c’est un verbe pour dire que l’on est responsable de quelque chose. En l’occurrence, les talibans afghans se disent responsables d’une attaque sur cette base américaine située au nord de Kaboul. Attaque menée avec une camionnette piégée suivie d’un assaut de 7 hommes armés. Ils ont fait 2 morts et 73 blessés. L’attaque a eu lieu tôt le matin ce mercredi. Les détails de Sonia Ghezali, à Kaboul.

Des volutes de fumée, des voitures, des échoppes calcinées, des maisons effondrées, au moins un véhicule piège a explosé selon les autorités locales, la puissante déflagration a fortement secoué le voisinage de la base militaire américaine vers 6h du matin heure locale. Plusieurs habitations ont été détruites. La plupart des victimes sont des civils. L’Explosion a été suivie d’échanges de tirs nourris en provenance d’un hôpital en construction dans lesquels plusieurs assaillants s’étaient cachés pour lancer leur assaut. Ces derniers n’ont pas réussi a pénétrer dans l enceinte militaire, c’est ce qu’affirment des sources sécuritaires. Les talibans sont très présents dans cette zone proche des districts de Surobi et Tagab. Cette attaque intervient alors que talibans et Américains ont repris les pourparlers a Doha il y a quelques jours en vue d’un retrait des troupes américaines. Les discussions avaient été abruptement suspendues par le président américain Donald Trump en septembre dernier.

RD : Et puis dans le monde ce mercredi une autre attaque contre une base militaire a eu lieu. Au Niger cette fois. Au moins 70 soldats nigériens ont été tués, selon des sources sécuritaires. On ne sait pas qui a mené l’attaque, mais de nombreux assaillants ont perdu la vie dans les combats, il y en aurait au moins 57.

AD : Aux États-Unis à présent, le maire de la ville de Jersey City n’a pas de doute sur le caractère antisémite de la fusillade d’hier.

RD : Antisémite, signifie contre les juifs. Jersey City, où il y a eu l’attaque, est une ville située près de New York. 2 hommes ont attaqué un magasin juif. Ils ont tué 4 personnes avant d’être abattus par la police. Plus de précisions avec Anne Corpet à Washington.

« Après un examen, des caméras de surveillance, il est maintenant clair que les deux individus visaient une épicerie casher » écrit le maire de Jersey City sur son fil twitter. Et il ajoute « je suis juif et fier de vivre dans une communauté qui a toujours accueilli tout le monde. La haine n’a pas de place ici ». Selon les premiers éléments de l’enquête les deux tireurs armés de fusils, ont d’abord abattu un policier avant de se rendre en voiture devant l’épicerie et d’ouvrir le feu sur les clients. La presse américaine rapporte que l’un des deux assaillants avait posté des messages antisémites et hostiles à la police sur internet la veille de sa macabre équipée. Inquiet le maire de New York situé juste de l’autre côté de l’Hudson river, a ordonné un renforcement de la surveillance des synagogues et des écoles juives de la ville. Les attaques antisémites sont en hausse constante aux États-Unis avec une forte augmentation d’actes violents. Le massacre antisémite le plus meurtrier de l’histoire américaine a eu lieu il y a un peu plus d’un an, avec l’attaque d’une synagogue à Pittsburgh. Onze personnes avaient été tuées.

RD : C’est Greta Thunberg qui a été choisie par le Time Magazine comme personnalité de l’année. Elle a selon ce magazine américain, convoqué la plus grande manifestation pour le climat dans l’histoire humaine. Une manifestation de 4 millions de personnes à travers le monde le 20 septembre dernier. La jeune suédoise était à Madrid, en Espagne, pour la Cop 25 au moment d’apprendre la nouvelle.

AD : Et nous continuons de parler d’écologie.   Avec le projet écologiste d’Ursula Von der Leyen, il a été dévoilé aujourd’hui devant le parlement européen.

RD : La toute nouvelle présidente de la commission a présenté ce « Pacte vert pour L’Europe » à la veille du sommet européen. C’est un document de 28 pages présenté aux eurodéputés réunis à Bruxelles. Document que nous détaille, Joana Hostein. 

50 mesures à prendre avant 2050 pour faire de l’Europe le premier continent à parvenir à la neutralité climatique. Voilà pour les ambitions. Pour les propositions concrètes, il faudra attendre le début de l’année prochaine. Une chose est sûre : tous les secteurs seront concernés. Les transports responsables d’un quart des émissions de CO2, l’alimentation, avec une proposition à venir pour réduire l’utilisation des pesticides, la construction avec une législation sur la performance énergétique des bâtiments. Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, promet 1000 milliards d’investissements sur 10 ans. « Certains disent que le coût de la transformation est trop élevé, mais n’oublions jamais ce que serait le coût de la non-action. Chaque année, nos économies perdent 10 milliards d’Euros à cause de la sécheresse, et ce n’est que le début… » Pour aider les secteurs et les régions les plus vulnérables, la Commission européenne promet aussi 100 milliards d’Euros sur les 7 prochaines années. Une enveloppe, qui espère-t-on ici, permettra de convaincre des pays comme la Pologne de s’engager dans cette transition écologique, alors que le pays dépend aujourd’hui en grande majorité du charbon pour la production de son électricité.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias