#El francés en la actualidad

Journal en français facile 08/04/2020 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Johanne Burgell : Vous écoutez RFI, il est 22h à Paris, 20h en temps universel. Bonsoir et bienvenue à tous, c'est l'heure de votre Journal en français facile. À la une de l'actualité :
- près de 14 000 morts aux États-Unis. Le coronavirus se propage rapidement sur le territoire américain, notamment dans l'État de New York.
- la politique américaine durant cette pandémie. Bernie Sanders se retire de la course à l'investiture démocrate. Joe Biden fera donc face à Donald Trump lors de la présidentielle de novembre prochain.
- le confinement une nouvelle fois prolongée en France. Il va se poursuivre au-delà du 15 avril.
- et au sommaire également, en Afghanistan, le gouvernement annonce la libération de 100 prisonniers talibans.

-----

JB : Les États-Unis frappés de plein fouet par le coronavirus. Plus de 400 000 cas de contaminations et près de 14 000 morts. L'État de New York, épicentre de l'épidémie américaine, a enregistré un nouveau triste record, avec 779 décès en 24 heures. Les personnes âgées sont comme partout ailleurs les plus touchées mais la communauté noire est particulièrement frappée. Le président Donald Trump l'a reconnu hier lors de son point de presse quotidien : les afro-américains sont les premières victimes du Covid-19. Correspondance à Washington, Anne Corpet.

À Chicago, les noirs meurent du coronavirus à un taux six fois plus élevé que les blancs. Même constat en Louisiane où 70 % des patients décédés sont issus de la communauté afro américaine, qui ne représente que 32 % de la population. Idem dans le Michigan, dans le New Jersey, ou en Caroline du Nord. Il n’y a pas de donnée au niveau national, mais les noirs sont sur représentés parmi les victimes de la pandémie. Les explications sont multiples : les afro américains vivent en général au centre-ville, dans des zones de population plus denses, ils sont plus nombreux à exercer des professions exposées, en particulier dans le secteur des services et peuvent moins travailler chez eux. Du fait d’une plus grande pauvreté, d’un moindre accès aux soins, leur état de santé général est moins bon que celui des blancs. Les afro américains souffrent plus de diabète, d’asthme, de problèmes cardiaques et pulmonaires que les autres catégories de la population, ce qui les rend plus fragiles face au virus. En somme, la pandémie ne fait qu’accentuer des disparités déjà existantes aux États-Unis.

JB : Et en pleine pandémie de coronavirus aux États-Unis, l'ancien vice-président Joe Biden est désormais le seul candidat démocrate en lice pour affronter Donald Trump à l'élection présidentielle du 3 novembre. Bernie Sanders, sénateur du Vermont, a annoncé ce mercredi qu'il arrêtait sa campagne pour l'investiture démocrate.

J’aimerais pouvoir vous annoncer de meilleures nouvelles mais je crois que vous connaissez déjà la vérité. Nous avons 300 délégués de moins que le vice-président Biden, la victoire est donc quasiment impossible, alors que nous gagnons la bataille idéologique, alors que nous sommes soutenus par tant de jeunes, tant de travailleurs dans tout le pays, je suis arrivé à la conclusion que cette bataille pour la nomination démocrate ne se soldera pas par une victoire. Aujourd’hui j’annonce donc la suspension de ma campagne. Mais alors que je vois cette crise frapper notre nation  exacerbée par un président incapable d’incarner sa fonction, ma conscience m’interdit de poursuivre une campagne vouée à l’échec et qui risque d’interférer avec le travail que nous tous devons mener en ces temps difficiles. Aujourd’hui, je félicite Joe Biden. C’est un homme bien et je travaillerai avec lui pour faire avancer nos idées progressistes.

JB : En France, le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril. Pour le moment aucune nouvelle durée n'a été donnée. Le président Emmanuel Macron s'exprimera lundi soir. L'épidémie de coronavirus a fait dans le pays plus de 10 800 morts, avec 541 décès supplémentaires en 24 heures. Ce nouveau bilan quotidien ne comprend pas les derniers chiffres en provenance des Ehpad, les établissements pour personnes âgées, en raison d'un « problème technique ».

Au Royaume-Uni, le premier ministre Boris Johnson est toujours en soins intensifs mais son état s'est amélioré. Avec 938 morts en 24 heures, la pandémie a fait plus de 7 000 décès dans le pays. Et Donald Trump a réagi à l'annonce de ce retrait. Sur Twitter, le président américain a appelé les électeurs de Bernie Sanders à rejoindre le parti républicain.

Cette épidémie de coronavirus qui continue donc de faire des ravages notamment parce qu'il n'existe pas encore de traitement contre le Covid-19. Des essais cliniques ont lieu dans le monde entier. Nous attendons encore les résultats, mais certaines pistes donnent quand même de l'espoir. Et le plasma thérapeutique en fait partie. Les résultats d'une étude chinoise viennent d'être publiés dans les comptes rendus de l'Académie américaine de sciences. Même si tout cela demande à être confirmé, les chercheurs ont observé un véritable effet positif, Simon Rozé. 

On appelle ça une étude pilote. Elle ne permet pas de conclure si un traitement est efficace, mais elle indique si ça vaut le coup de chercher dans cette direction. Et pour le coup, les résultats obtenus par cette équipe chinoise sont prometteurs. 10 patients atteints d'une forme sévère du Covid-19 ont reçu du plasma prélevés chez des personnes qui ont récemment vaincu la maladie. Le plasma, c'est la composante liquide du sang, il a un intérêt thérapeutique car il transporte notamment des anticorps. En effet, les patients guéris du coronavirus possèdent désormais les armes pour se battre contre la maladie. Ils ont des anticorps spécifiques. L'idée c'est donc de donner ces armes aux personnes malades. Les résultats de cette étude pilote montrent que cette stratégie semble être bonne : après trois jours de transfusion, les symptômes cliniques comme la fièvre, la toux où les difficultés respiratoires s'étaient grandement améliorés. Mieux, après 7 jours, les lésions pulmonaires provoquées par le virus avaient commencé à se résorber. Avec seulement 10 patients, les auteurs notent que cette étude doit être confirmée par d'autres de plus grande ampleur. Ça tombe bien, un essai clinique sur le sujet vient justement d'être lancé ce mardi en France, ce sont cette fois 60 patients qui y participent. Simon Rozé.

JB : En République Démocratique du Congo, le directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi a été placé ce mercredi soir sous mandat d'arrêt provisoire par la justice. Il a été emmené à la prison de Makala, à Kinshasa. Vital Kamerhe avait été entendu pendant plus de 6 heures par le parquet dans l'enquête sur la gestion des fonds alloués au programme d'urgence lancé par le chef de l'État, programme dit « des 100 jours ». « Il n'a pas fourni des preuves suffisantes et n'a pas convaincu les auditeurs », a déclaré à RFI, une source judiciaire. Des ONG mais aussi la société civile dénoncent des attributions de marchés publics par la Présidence.

Dans l'actualité également, en Afghanistan, c'est peut-être une manière de relancer les discussions. 100 prisonniers talibans ont été relâchés. Une annonce des autorités afghanes, au lendemain de la décision des talibans de mettre fin aux négociations de paix. La libération de prisonniers était l'une des conditions imposées par les talibans. Lors de l'accord de Doha, les États-Unis ont promis un retrait des forces étrangères d'Afghanistan sous 14 mois, en échange les talibans doivent respecter des engagements sécuritaires et commencer des négociations. Les précisions de notre correspondante dans la région, Sonia Ghezali.

[Transcription manquante]

JB : Le régime syrien est responsable d'attaques chimiques sur son territoire en 2017. Pour la première fois, l'OIAC, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques désigne l'armée du président Bachar al-Assad elle indique qu’elle a mené une attaque au gaz sarin, une substance toxique. Selon l'OIAC, deux avions et un hélicoptère ont lâché des bombes sur une localité du nord syrien. Damas nie ces accusations. C'est la fin de ce Journal en français facile.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias