#El francés en la actualidad

Individu

mots-actu_i.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Le ministre français de l’Intérieur a annoncé que des opérations de police étaient en cours lundi 19 octobre contre « des dizaines d'individus » de la mouvance islamiste. Il s’agit d’un communiqué émanant du ministère. Donc bien entendu, sa tonalité est relativement neutre : en principe pas de mots familiers, et un vocabulaire sagement administratif. Et pourtant on nous parle d’individu, et il faut remarquer que le terme est péjoratif, négatif. Est-on déjà dans la familiarité ? On est à la limite que peut se permettre un texte gouvernemental, avec ce mot qui fait partie du langage courant, mais qui a un effet de sens particulier. En effet, si on reprend notre premier exemple, on pourrait attendre du ministère de l’Intérieur qu’il parle de dizaines de personnes… mais ce n’est pas le cas ! Il en résulte une tonalité un peu louche pour les personnes en question. Des individus, donc des personnes un peu suspectes. Présomption d’innocence certes, et pourtant suspicion.

Alors quand on parle d’individu, cela renvoie à un humain, pour souligner d’abord le fait qu’on ne le connait pas : on ne sait pas qui il est, ce qui renforce la suspicion. Car bien souvent on est dans une situation où l’on aimerait bien savoir à qui on a affaire. Mais justement, on n’en sait rien. Trois individus ont été vus rôdant autour du magasin qui allait être cambriolé la nuit suivante. Un individu s’est enfui, emportant avec lui le sac qu’il venait d’arracher à femme du commissaire... Un individu de sexe masculin est entré dans la boutique où il est resté sans rien acheter pendant plus d’un quart d’heure. Alors parle-t-on parfois d’individu de sexe féminin ? Et bien non ! Le mot ne s’applique qu’à ceux qu’on présume être des hommes. Et d’ailleurs il n’a pas de forme féminine.

L’impression produite par le mot, même si elle est toujours plutôt défavorable n’est pas uniquement liée à une suspicion : l’individu peut être simplement l’original, celui dont l’apparence ou la conduite étonne. C’est que là encore, on ne sait pas très bien où le placer : il sort de l’ordinaire et nous laisse perplexe par ce qu’on considère comme une extravagance. Et la ressemblance sonore entre individu et hurluberlu n’est peut-être pas pour rien dans cette impression laissée par le mot !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias