#El francés en la actualidad

Fonctionnaire

mots-actu_f.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Juan Guaido, de retour au Venezuela essaie de rallier les fonctionnaires, traditionnellement proches des mouvements de gauche, et donc a priori, plus favorables au pouvoir de Maduro. Mais que sont ces fonctionnaires ? Est-ce que le mot en Amérique latine (et en espagnol) a le même sens, le même écho qu’en français ?

Il y a très certainement des points communs. Mais ce mot de fonctionnaire, en français, a une histoire particulière.

Qu’appelle-t-on un fonctionnaire ? Celui qui travaille pour l’État de façon directe, et qui est payé par l’État. Mais attention : être fonctionnaire est un statut particulier : il ne suffit pas d’être payé par l’État pour l’être : le stagiaire, le remplaçant, le chargé de mission d’un ministère ne sont pas des fonctionnaires… Le fonctionnaire occupe un poste permanent, même si bien sûr il peut être muté, et faire évoluer sa carrière. Mais il est titulaire de ce poste, ce qui correspond à une nomination officielle. Alors, être fonctionnaire, est-ce un métier particulier ? Non ! C’est une position, mais qui peut vous mener à effectuer des tâches très différentes, dans des secteurs qui n’ont rien à voir les uns avec les autres. Être fonctionnaire n’implique pas un travail précis : entre le facteur, le directeur de la police, l’instituteur… il y a peu de rapport : ils ne font pas la même chose, et pourtant tous trois sont fonctionnaires.

Les fonctionnaires n’ont pas toujours la meilleure des réputations. Leurs salaires ne sont pas extrêmement élevés en général, et ils ont peu d’espoir de brûler les étapes, de progresser plus vite que la musique. Mais en revanche, ils ont une grande sécurité d’emploi : on ne les licencie pas si la conjoncture change. C’est peut-être pour cela qu’on ne leur prête pas un zèle exceptionnel. Travailler comme un fonctionnaire, c’est travailler sans en faire trop, sans toujours se préoccuper du rendement ou du résultat. À priori, le traitement d’un fonctionnaire (et on parle de traitement autant que de salaire : c’est un mot spécifique qui s’applique à la fonction publique) ne dépend pas de façon directe des résultats qu’il obtient, mais de son poste et de son grade. On le voit, les fonctionnaires ont une image qui leur colle à la peau. Des horaires de fonctionnaires, ce sont des horaires fixes, et pas trop contraignants : pas question de rester au bureau plus longtemps qu’il n’est obligatoire : à 17 heures on plie bagage ! Et l’absentéisme des fonctionnaires est aussi souvent moqué. Mais le mot finit par s’appliquer à une certaine attitude autant qu’à une certaine position : on parle d’un orchestre de fonctionnaires si l’on considère que les musiciens jouent de façon un peu mécanique, sans flamme, sans excès, sans enthousiasme, en exigeant leur pause syndicale, en partant à l’heure dite, pas une minute de plus !

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

 

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias