mots-actu_f.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

« Le secteur de la croisière en pleine tempête de coronavirus tente de se remettre à flot ». On l’apprend grâce à RFI, et grâce à des phrases qui jouent facilement sur les images de la navigation. Quand on est en pleine tempête, c’est que ça va mal ! On pourrait bien sombrer ! Mais tout n’est pas perdu pour les sociétés qui organisent des croisières, puisqu’elles essaient de se remettre à flot. Et lorsqu’on parle de se remettre à flots, on évoque l’image inverse de celle du naufrage : au lieu de couler, de descendre sous le niveau de l’eau pour se perdre dans ses profondeurs, on recommence à flotter. Et c’est bien ça flotter, être à flots, reposer sur les flots sans tomber au fond ! Mais la comparaison, même si bien sûr elle est tentante quand il s’agit d’un sujet maritime, s’emploie surtout dans des usages figurés, et notamment financiers : se remettre à flots, c’est arrêter d’être dans le rouge, éponger ses dettes, ne plus avoir un compte négatif par exemple : on n’est plus menacé de noyade économique. Être à flots, c’est donc aussi pouvoir sortir la tête de l’eau, comme on l’entend également dans cette chronique !

Les flots représentent donc l’eau, mais plutôt l’eau qui bouge. Parfois avec douceur : quand on parle des flots bleus de la Méditerranée, on pense à des clapotis. Mais ça peut aussi évoquer ce qui bouge de façon massive : couler à flots, c’est couler beaucoup - on n’est pas dans le goutte à goutte. Souvent, on imagine donc une idée d’abondance, pour du concret ou de l’abstrait : un flot de joie, de pensées, de contrariétés, de cousins qui s’invitent au mariage !

Et évidemment, les flots sont de la même famille que la flotte. Drôle de mot qui a plusieurs emplois. L’un d’eux est familier : la flotte, c’est de l’eau, pas vraiment en argot, mais dans un langage rieur et relâché. Et si l’on dit « il flotte », on veut dire qu’il pleut. À part ça, une flotte désigne un ensemble de bateaux qui naviguent sous le même pavillon, appartiennent au même pays. Dans un sens militaire d’abord, c’est l’ensemble des bateaux de guerre.

Mais depuis longtemps il s’applique à des domaines civils, et à autre chose qu’à des bateaux : mais il reste lié au transport : on parle de la flotte d’une compagnie aérienne. Et de plus en plus on a tendance à parler de la flotte d’un loueur de voitures ou d’une compagnie de taxis par exemple, pour désigner ce qu’on peut appeler également son parc.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias