#El francés en la actualidad

Expliquer

mots-actu_e.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Macron et Erdogan s’expliquent, les tensions en Méditerranée redescendent d’un cran, les relations entre Turquie et Grèce font un pas vers l’apaisement.

Si les deux présidents français et turc se sont expliqués, c’est peut-être l’indice d’une relative détente : on s’est compris, on s’est acceptés, on a levé les ambiguïtés et on a aplani les dissensions, les désaccords. Le mot semble impliquer que les tensions venaient du fait qu’on se comprenait mal : il y avait des malentendus, des points obscurs, sur lesquels il suffisait, peut-être, de faire la clarté pour que les choses deviennent plus limpides et plus faciles. Alors n’exagérons pas : la plupart du temps, on comprend très bien ce qu’on veut et ce que veut l’autre. Mais quand on s’explique, cela indique juste qu’on a fait des concessions.

Et en effet, on s’explique quand ça va mal, quand on ne s’entend plus, quand le conflit semble inévitable. Est-ce que s’expliquer dénoue toujours les affrontements ? Non, pas systématiquement. 

Souvent, au contraire, ce même mot indique qu’on va se battre, que l’atmosphère est trop tendue pour qu’on continue comme ça : « Il faut qu’on s’explique ! » c'est-à-dire, il faut crever l’abcès… et vider la querelle. On s’explique souvent à coups de poing, à moins qu’on ne s’explique à coups de fusil ou de pistolets. Duel dans la poussière dirait-on dans les westerns ! Au mieux, une bonne explication, c’est une bonne dispute, une discussion orageuse. Parfois c’est simplement une entrevue durant laquelle on demande à quelqu’un de préciser ou de justifier ses comportements ou ses intentions.

Mais au départ, le mot a un sens bien différent : il ‘agit surtout de faire comprendre, de donner le sens de ce qui est un peu obscur : on peut expliquer le sens d’un rêve, soit qu’on pense qu’un rêve est une prédiction qui anticipe sur l’avenir, qui dit ce qui va se passer, mais de manière voilée, travestie, chiffrée. Soit qu’on pense, avec les psychanalystes par exemple, qu’un rêve est l’expression d’un désir dont on n’a pas vraiment conscience, parce qu’on le censure. Donc là encore, tout un déguisement vient masquer le sens profond de l’histoire qui se déroule en songe.

Mais une explication c’est souvent, plus simplement encore ce qui donne le sens d’une opération, la rend claire : J’ai reçu des explications très claires sur l’itinéraire, la façon de me rendre à tel endroit. Ou bien c’est ce qui vous donne la clé d’un savoir-faire, d’un processus : je n’ai rien compris au cours, mais j’ai un copain qui explique très bien : il m’a donné toutes les explications pour que je sache résoudre une équation du second degré.

Et bien souvent enfin, une explication est un discours qui donne les causes de ce qui s’est passé. J’ai eu enfin une explication sur son retard, sur sa mauvaise humeur : ces explications ne sont pas toujours convaincantes, elles sont parfois montées de toute pièce, quand il faut bien justifier son action : il a donné sur son absence des explications peu claires…

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias