#El francés en la actualidad

Détroit

mots-actu_d.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Pour l'ancien ambassadeur de France à Téhéran, François Nicoullaud : « Le détroit d'Ormuz est un détroit extrêmement étroit. » Voilà donc une belle déclaration, où se résume toute la pertinence du langage diplomatique. Blague dans le coin, cette phrase fortement géographique souligne le fait que dans un espace très resserré passent de très nombreux pétroliers et tankers : une grande partie du pétrole mondial transite par cet espace minime, ce qui multiplie les risques d’incidents et de frictions : on se frôle facilement !

Alors qu’est-ce qu’un détroit ? Au départ une sorte de défilé, un passage peu large. Entre deux montagnes par exemple : on pense par exemple au détroit des Thermopyles où la formidable armée perse fut mise en difficulté par les Spartiates de Léonidas : très peu de soldats pouvaient passer en même temps, donc leur grand nombre ne leur servait pas à grand-chose. Mais ce mot détroit désigne surtout un passage maritime entre deux terres importantes : les Dardanelles, ou Gibraltar par exemple, où l’extrême sud de l’Espagne, de l’Europe, touche presque le continent africain. Le détroit est donc le contraire, le symétrique inverse de l’isthme, petite bande de terre, entre deux mers immenses : l’isthme de Panama. Et parfois, pour éviter que l’isthme ne fasse obstacle au commerce, on creuse un canal pour rejoindre deux océans, qui est comme un détroit artificiel. Alors on parle parfois du détroit de Panama. Ce n’est pas si fréquent : le mot canal est plus fréquent !

Alors bien sûr un détroit, c’est étroit ! Les deux mots ne sont pas sans rapport. Et l’adjectif étroit a d’abord un sens purement spatial : ce qui est étroit est peu large. Mais le mot a également un sens plus abstrait, plus figuré, et au sens plus orienté : il est presque toujours négatif : ce qui est étroit évoque ce qui est borné, aux limites proches. Donc on se rapproche de l’idée de petitesse : ce qui est étroit manque d’espace, de largeur de vue. Cela évoque un manque de tolérance, ou simplement de souplesse : rigide, campé sur ses positions et refusant d’en changer, peu ouvert aux nouveautés. L’étroit n’est pas loin du fermé, et l’étroitesse de la fermeture.

Être à l’étroit est une expression toute faite qui signifie qu’on manque d’espace, mais là, on est le plus souvent retourné à un contexte littéral : on est à l’étroit quand on manque de place. Simple constatation ! Aucun sous-entendu péjoratif la plupart du temps.

Enfin quand on parle d’un rapport étroit entre deux personnes, d’une relation étroite, on n’a pas non plus d’implication négative, au contraire : un rapport étroit est un rapport très proche, une relation étroite est une relation de proximité, et souvent de confiance, d’amitié ou d’amour.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias