Des militantes du mouvement «Declic» pour les droits des femmes manifestent contre les violences domestiques à Bucarest en Roumanie, le 4 mars 2020.
Des militantes du mouvement «Declic» pour les droits des femmes manifestent contre les violences domestiques à Bucarest en Roumanie, le 4 mars 2020.
Daniel Mihailescu / AFP
La violence à l’égard des femmes et des filles représente l’une des violations des droits humains les plus répandues dans le monde, et touche toutes les femmes indépendamment de leur âge, statut socio-économique ou niveau d’éducation. Agressions sexuelles, violences conjugales, mariages forcés, mutilations génitales, esclavage sexuel, viol comme arme de guerre… « Depuis toujours, (…) on a essayé de maintenir les femmes dans un état d’infériorité, de demi-humanité. » disait la militante féministe Benoîte Groult. Enracinées par des siècles de domination masculine, ces violences demeurent souvent impunies à cause du sentiment de honte, de la peur de stigmatisation qu’elles génèrent. Et leurs conséquences néfastes affectent les femmes tout au long de leur vie, sur le plan physique comme psychologique.

Posted on 2020/03/10 - Modified on 2020/03/11

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias