Audio

Bamiyan, nouvelle capitale touristique de l’Afghanistan

Bamiyan, nouvelle capitale touristique de l’Afghanistan
La vallée de Bamiyan.
Sgt. Ken Scar
Bamiyan, en Afghanistan, à environ 150 km à l’ouest de la capitale Kaboul est mondialement connue pour ses bouddhas géants, détruits par les talibans en 2001. À partir d’avril 2015, la ville sera aussi la première capitale culturelle d’Asie du sud. De quoi attiser les espoirs de développement, dans cette vallée au patrimoine exceptionnel, qui compte parmi les plus sûres, mais aussi les plus pauvres villes du pays. Grand reportage de Joël Bronner en Afghanistan.

19'30" - Première diffusion le 14/01/2015
 

La vallée de Bamiyan, autrefois située sur la route de la soie, possède toujours un patrimoine culturel et naturel d’une richesse exceptionnelle. Au cœur de l’une des régions les plus sûres, mais aussi les plus pauvres du pays, Bamiyan, déjà forte de plusieurs milliers de visiteurs par an, pourrait bien tirer parti de son incroyable potentiel et devenir le centre touristique du pays. Elle qui a été désignée capitale culturelle d’Asie du sud pour 2015 (en anglais). Un tel développement économique aiderait ainsi de nombreux habitants à sortir de la misère. 

Le site des Bouddhas géants formait à l’origine un vaste réseau de monastères, de chapelles et de sanctuaires. Les ruines qui ont survécu au dynamitage sont les pieds du plus imposant des deux statues debout, les niches évidées des deux statues et plus de 700 grottes. En 2003 le site a été classé au patrimoine mondial par l’UNESCO. Paolo Fontani, responsable de l’organisation en Afghanistan explique que pour l’instant « On se concentre sur la consolidation des niches touchées par l’érosion et la chute des pierres. Les fragments des Bouddhas ont été répertoriés, numérotés et mis à l’abri en vue de leur restauration… Le projet de reconstruction rencontre l’enthousiasme des habitants de Bamiyan. Ils sont très orgueilleux d’avoir une culture millénaire préislamique, qu’elle soit bouddhique ou grecqueC’est aux Afghans de décider que faire des niches et s’il faut ou non reconstruire les Bouddhas, il y a débat tant du point de vue archéologique que philosophique

Il y a l’espoir que l’Afghanistan va entrer dans une phase de stabilité et de paix. Dans cette perspective, Bamiyan pourrait devenir un centre culturel et touristique majeur. La région, très bien préservée, a de nombreux atouts - le site des bouddhas, les citadelles islamiques et la vallée elle-même - pour attirer des visiteurs étrangers une fois le problème de l’insécurité réglé.

Mohammed Reza, enseignant en tourisme est convaincu que « le développement touristique est LA solution pour sortir la vallée de l’ornière économique. Les habitants de Bamiyan sont pauvres et peu qualifiés, or l’industrie demande peu d’investissements financiers. La préservation du patrimoine est devenue une réelle préoccupation ces dernières années. Notre héritage est en danger du fait de la guerre et des pillages, la meilleure manière de le préserver est d’en tirer profit. »

Posted on 2016/07/19 - Modified on 2017/08/10 - By Joël Bronner

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias