Carte topographique du massif du Jura
Carte topographique du massif du Jura.
DR
Article

Les dinosaures ont poinçonné le sol du Jura

Des gisements comprenant plusieurs milliers d’empreintes de dinosaures ont été découverts dans l’Arc jurassien (est de la France), à Chevenez et Courtedoux, en Suisse, à Loulle et à Coisia, et en octobre 2008 à Belledoux, en France. À partir de ces vestiges, les paléontologues peuvent restituer des instants de vie de ces sauropodes (herbivores) et théropodes (carnivores) qui ont vécu à une période comprise entre -155 et - 150 millions d’années. Quels étaient ces animaux ? Comment se comportaient-ils ? Quel était leur environnement ? Les scientifiques se réjouissent des sommes d’informations apportées par ces vestiges sinon uniques au monde, du moins exceptionnels en Europe.
By Dominique Raizon -

Qu’il soit Suisse ou français,le massif du Jura représente une entité géologique et géographique à part entière. Et, sur les différents sites découverts dans les deux pays séparés par une mince frontière, les mêmes variétés de pas ont marqué le sol de pistes de locomotion.

Empreinte de Théropode
Empreinte de Théropode. | L'architecture Graphique/ Conservation départementale d'histoire naturelle archéologie et ethnologie du Jura

Il s’agit de traces de pas très différenciées -ici ovales et ourlées d’un bourrelet, là triangulaires- selon les espèces auxquelles elles appartiennent, et d’une taille variant de quelque vingt centimètres à près d'un mètre de diamètre. Les deux sites présentent toutefois une organisation différente de ces pistes (*1), ce qui permet d’avancer des hypothèses concernant le comportement des animaux et de remettre en question des idées reçues.

On sait maintenant que les dinosaures étaient des animaux terrestres, actifs et à sang chaud.

Loïc Bocat, paléontologue (Office de la Culture de Porrentruy, Suisse) (01:52)

Site d'empreintes de dinosaures découvert à Courtedoux (Jura Suisse) sur le tracé de la future autoroute A16
Site d'empreintes de dinosaures découvert à Courtedoux (Jura Suisse) sur le tracé de la future autoroute A16. | Dominique Raizon/ RFI

En Suisse, à Courtedoux, le site mis à jour en 2002 au moment de l’ouverture de l’A16, le long du futur tracé de la Transjurane (*2) , présente des dalles plates, lisses, dorées couleur pain brûlé sur lesquelles sont « imprimées » des sortes de pattes d’oiseaux ainsi que de larges galettes de quelques centimètres de profondeur. Alignées de manière parallèle, elles laissent entendre que les dinosaures se dirigeaient ensemble dans une même direction et qu’il s’agissait là d’un lieu de passage.

Une des hypothèses est que ce gisement correspond à un lieu de passage entre deux terres, à marée basse.

Loïc Bocat (01:55)

Le sol ridé de la carrière de Loulle, vue aérienne
Le sol ridé de la carrière de Loulle, vue aérienne. | L'architecture Graphique/ Conservation départementale d'histoire naturelle archéologie et ethnologie du Jura

En France, à Loulle, le site a été mis à jour en 2006 dans une ancienne carrière à ciel ouvert, elle-même nichée dans une forêt de chênes et de hêtres feuillus. Le sol de couleur grise présente des rides semblables aux vaguelettes laissées par la mer lorsqu’elle se retire sur le sable d'une plage. Les traces de pas que l'on y trouve, tout aussi variées qu’à Courtedoux, sont en revanche davantage enchevêtrées, laissant imaginer qu’un grand nombre de dinosaures a piétiné les lieux.

On distingue nettement des traces de sauropodes, de gigantesques herbivores, et des traces tridactyles de théropodes, des dinosaures carnivores.

Pierre Hantzpergue, directeur de l'UFR Sciences de la Terre à l'Université Lyon 1 (02:15)

Si d’autres sites à empreintes de dinosaures ont été identifiés par le passé en Amérique du Nord dans l'Utah, par exemple, ou encore dans le Colorado, en Colombie ou en Asie, des sites de cette envergure sont rares en Europe. Par ailleurs, si l’on trouve des empreintes, il y a peu de chance, soulignent les scientifiques, que l’on retrouve des ossements, car « les deux types de conservation requis nécessitent des contextes géologiques différents », explique le sédimentologue suisse, Damien Becker.

Ici on a un contexte géologique qui nous permet, en principe, de ne trouver que des empreintes, et non pas des ossements.

Damien Becker, paléontologue (Office de la Culture de Porrentruy, Suisse) (01:42)

marna virgula : petites huîtres fossilisées dans les marnes
marna virgula : petites huîtres fossilisées dans les marnes. | Dominique Raizon / RFI

Les traces découvertes en France et en Suisse, sur ce même Arc jurassien, permettent de penser que ces dinosaures évoluaient dans un paysage de lagunes et marécages, dans un climat proche de celui des actuelles îles Bahamas, favorable à l’assèchement des sédiments.

A Courtedoux, à quelques enjambées du « mégatracksite », un autre type de fouilles a permis de mettre à jour de petites huîtres fossilisées dans les marnes (marnes à Nanogyra), qui permettent de remonter à environ moins 151-152 millions d’années.

« On peut imaginer, explique Loïc Bocat, que nous sommes là dans un environnement de petits îlots émergents d’une mer peu profonde mais assez chaude, où évoluaient des tortues et des crocodiles. On retrouve dans les marnes datant de la même époque des nautiles et des bivalves comparables à ceux qui vivent actuellement dans l’océan Indien. Il faut imaginer qu’à cette époque-là, le Jura ne se situait pas du tout à la même latitude qu’aujourd’hui et qu’il se trouvait beaucoup plus au Sud, à peu près à la hauteur de l’actuel Maroc ».

Pour comprendre ces traces il faut remonter à une période où le Jura était recouvert par une mer peu profonde où prospéraient des récifs coralliens.

Pierre Hantzpergue (02:36)

Ce faisant, dans quel milieu évoluaient les dinosaures ? Et bien, les empreintes mêmes apportent des renseignements car, expliquent les scientifiques, le pas d’un même individu dans des sédiments différents -de secs à fortement humides- ne laissera pas la même trace. La profondeur des empreintes est fonction de la plasticité de la vase ainsi que des conditions climatiques et atmosphériques qui déterminent l'évaporation et la dessiccation de cette vase.

A Loulle, la présence de pistes de dinosaures de grande taille démontre l’émersion temporaire de vastes étendues terrestres et témoigne aussi de l’évolution des paléoenvironnements, d’un milieu de barrière de récif corallien à un milieu de lagune de très faible profondeur qui se découvrait au gré des oscillations du niveau marin.

Les dinosaures évoluaient dans un paysage et dans un climat proche de celui des actuelles îles Bahamas
Les dinosaures évoluaient dans un paysage et dans un climat proche de celui des actuelles îles Bahamas. | DR

Reprenant la comparaison avec les îles Bahamas, Pierre Hantzpergue précise que « dans un contexte climatique comparable, seules quelques dizaines d’années suffisent pour qu’une boue calcaire se transforme en roche calcaire et que des cannettes de coca-cola s’y fossilisent » !

La France et la Suisse se sont réunies autour d’un programme commun de valorisation de ces découvertes scientifiques, Interreg IIIA. 

(*1)« On parle de piste dès lors que trois traces d’un même individu se suivent », explique Loïc Bocart.

(*2) La Transjurane est l’autoroute A16 qui doit relier Bienne (en Suisse) à Montbéliard (en France).

Pour en savoir plus :

Depuis 2000, la Paléontologie A16 a ouvert près de 40 sites le long du futur tracé de la Transjurane. La carte de situation interactive vous permet de choisir un site et d’obtenir la fiche signalétique correspondante.

Consulter les sites suivants :

- Le site du CNRS images
- Le site des Géosciences Lyon 1 et celui consacré au cours de géologie en ligne
- Un site consacré au Jurassique (cliquez ici)
- Celui mis en place par la République et Canton du Jura suisse (cliquez ici)
- Le Bureau de recherche et géologie minière (BRGM)
- Le site de L'Ifremer consacré aux géosciences marines

Lire l'ouvrage Jurassique… Jura, métamorphoses d’un paysage, sous la direction de Pierre Hantzpergue et Vincent Bichet (édité par le Centre jurassien du Patrimoine et la Société jurassienne d'émulation, 2007). Il est assorti d'un DVD intitulé Sur la piste des dinosaures jurassiens.

Posted on 2015/10/19 - Modified on 2015/10/28

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias