Vue du Grand collisionneur de particules de hadrons près du LHCb
Vue du Grand collisionneur de particules de hadrons près du LHCb.
Julian Herzog
Article

Le CERN a lancé sa machine à remonter le temps

Le 10 septembre 2008, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) a lancé sa machine à remonter le temps pour percer les secrets les plus intimes de la matière. Le Grand Collisionneur de hadrons (LHC), qui passionne les foules au-delà du cénacle des physiciens fondamentaux, est le plus grand accélérateur de particules jamais construit...
By Catherine Frammery -

Cette fois, le coup d’envoi du projet est lancé : le 10 septembre 2008, plusieurs chaînes de télévision retransmettront en direct la mise en service de cet accélérateur désigné par trois lettres L.H.C., entre 9 heures et 10h30.

En avril 2008 plus de 75 000 visiteurs se sont pressés à la journée Portes ouvertes du CERN pour descendre observer les tuyaux géants et les 1 800 électro-aimants du projet. Sur le net, une vidéo de Youtube expliquant de manière très pédagogique le projet a également été visionnée plus d’un million de fois : le rap de l’anti-matière est un rap scientifique interprété, en anglais, par des scientifiques ! 

Le LHC ne signera pas la fin du monde !

Les amateurs de nanars ont peut-être vu le film américain intitulé Black hole, sorti en 2006 : l’histoire est celle du LHC sauf que… les collisions de hadrons provoquent une série de trous noirs qui « s’échappent » et finissent par engloutir toute la ville de Saint Louis… Le scénario de Half life est aussi cité comme modèle de physique expérimentale qui dérape.

Et, du coup, cette formidable aventure scientifique est à l’origine de toute une série de peurs et de rumeurs, relayées notamment par internet, selon lesquelles des micro-trous noirs pourraient se former, ou des « strangelets », ces hypothétiques matières composées de particules connues et connues, il pourrait y avoir création de bulles de vide… Des scenarii qui ont acquis tant de visibilité sur la toile que le CERN a jugé bon de diffuser un communiqué uniquement destiné à rassurer les plus inquiets.

« Je suis en revanche inquiet du traitement par certains journalistes… »

Pourtant, comme l’a récemment expliqué l’Allemand Rolf Dieter Heuer, appelé à diriger le CERN dès 2009 : « Le seul risque pour nous, c'est de perdre le contrôle du faisceau de protons, avec pour effet d'endommager la machine. Je suis en revanche inquiet du traitement que certains journalistes font de cette question… En ce moment même, l'Univers réalise naturellement des milliards de milliards de fois le type d'expériences que nous allons mener :  des rayons cosmiques d'une énergie plus folle que celle des faisceaux du LHC frappent les astres et la Terre, sans pour autant créer de voraces trous noirs. Et l'Univers est là depuis plus de 13 milliards d'années... C'est une bonne base d'assurance, non ? »

La Cour européenne des droits de l’homme de Strasbourg, saisie d’une plainte déposée par des chercheurs indépendants qui estimaient que toutes les garanties n’ont pas été prises, l’a rejetée le 30 août.

Définition : le hadron est une particule composite sensible à l'interaction nucléaire forte, faite de quarks, d'antiquarks et de gluons.

Pour en savoir plus :

Consulter le site du CERN

Posted on 2015/12/29 - Modified on 2015/12/29

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias