Audio
Un jeu vidéo pourrait-il nous sauver du Covid-19?
L’objectif des joueurs est de trouver les meilleures combinaisons possible pour façonner une protéine qui serait capable de se fixer à la surface du coronavirus, pour qu’il ne puisse plus interagir avec nos cellules.
Foldit
Des scientifiques américains proposent aux amateurs de jeu en ligne de participer à la recherche sur le coronavirus. Objectif des joueurs de la nouvelle version de « Foldit » : tester toutes les combinaisons moléculaires possible de protéines pour créer un antiviral capable de neutraliser l’agent pathogène.

02'08" - Première diffusion le 14/03/2020

Alors que les autorités sanitaires de tous les pays du monde mettent en place des contre-mesures drastiques pour maîtriser « quoi qu’il en coûte » la propagation du coronavirus, les virologues et biochimistes de l’Université de Washington lance un appel à tous les accros de jeux vidéo en ligne à participer à leurs recherches.

« Foldit » qui est sorti en 2008, fait partie des « Serious Games », ces jeux sérieux en ligne et grand public dont l’objectif est à la fois pédagogique, informatif et participatif. 

Votre mission, si vous l’acceptez, sera de comprendre la mécanique de fonctionnement du virus. Si la structure et la composition du pathogène sont bien connues, en revanche, la façon dont ses molécules de surface se déploient pour infecter les cellules humaines, reste un mystère.

Concrètement, Foldit est un petit programme à télécharger, qui propose de résoudre sur votre écran des puzzles de formes tridimensionnelles. L’objectif des joueurs est de trouver les meilleures combinaisons possible pour façonner une protéine qui serait capable de se fixer à la surface du coronavirus, pour qu’il ne puisse plus interagir avec nos cellules.

Autant dire que ces centaines de milliards de combinaisons seraient impossibles à repérer par informatique. C’est la raison pour laquelle, les chercheurs ont fait appel à l’intelligence collective humaine pour résoudre cette énigme scientifique. Ils assurent que le jeu ne nécessite pas de connaissances approfondies en biologie, « il s’agit avant tout d’une question de logique. Les compétences élevées en représentation 3D dont font preuve la plupart des « gamers » seront un atout maître pour nos recherches » expliquent-ils dans la revue Nature.

Les « idées les plus prometteuses seront testées en laboratoire » confirme l’Université de Washington qui souligne que concevoir une protéine antivirale nécessitera de nombreux tests avant sa mise en circulation. Il est bien trop tôt pour affirmer si le jeu sérieux Foldit nous sauvera de la pandémie, cependant, il démontre que dans le monde numérique, l’union fait aussi la force pour venir à bout de n’importe quel fléau touchant notre planète. Alors, après vous avoir bien nettoyé les mains, « Gamers » de tous pays, à vos claviers ! Pour tordre le cou à ce virus qui nous enquiquine, depuis trop longtemps déjà, l’existence !

Posted on 2020/04/02 - Modified on 2020/04/02 - By Dominique Desaunay

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias