La bactérie NDM-1, résistante à presque  tous les antibiotiques
La bactérie NDM-1.
DR
Article

La bactérie NDM-1, résistante à presque tous les antibiotiques

En juin 2010, un Bruxellois d'origine pakistanaise, accidenté de la route, est décédé des suites d'une infection bactérienne. Comme lui d'autres voyageurs ont été victimes de cette même bactérie tueuse : « L'épicentre de la présence de la bactérie semble bien être l'Inde et le Pakistan, mais il apparaît que par les contacts, les voyages, sa diffusion soit plus large », a souligné le professeur Glupczynski. L'entérobactérie incriminée, productrice d'une enzyme baptisée NDM-1, semble résistante à presque tous les antibiotiques.
By RFI -

L'administration de colistine, un antibiotique puissant, n'a pas suffi à guérir le Bruxellois d'origine pakistanaise décédé en juin 2010. Denis Piérard, microbiologiste à l'hôpital universitaire bruxellois AZ VUB, où le voyageur, diabétique et accidenté, avait été traité a expliqué que l'homme, hospitalisé sur place pour une importante plaie à la jambe, avait ensuite été rapatrié en Belgique mais « en étant déjà contaminé ».

Le nombre de bactéries résistantes aux antibiotiques augmente.

Professeur Eric Caumes (04:59)

Un autre voyageur au Monténégro, infecté par la même bactérie en juillet 2010, a pu quant à lui être guéri dans un hôpital belge. Youri Glupczynski, responsable du laboratoire de bactériologie des Cliniques Universitaires de l'Université de Louvain, a expliqué que : « soigné dans un hôpital de la région d'Anvers, son état s'est amélioré et le patienta pu rentrer chez lui ».

D'autres cas ont été recensés : selon une étude publiée cette semaine dans la revue britannique The Lancet Infectious Diseases, des chercheurs ont isolé cette même bactérie chez 37 patients au Royaume-Uni, dont certains avaient voyagé en Inde ou au Pakistan pour y subir une opération de chirurgie esthétique. Trois Australiens, qui ont voyagé en Inde, ont également été infectés, faisant craindre une propagation mondiale.
 
Les hôpitaux belges ont renforcé leur vigilance, notamment pour les cas de patients rapatriés de l'étranger, « afin d'éviter les contaminations », ont indiqué des responsables de plusieurs hôpitaux.

L'entérobactérie incriminée, productrice d'une enzyme baptisée New Delhi métallo-beta-lactamase 1 (NDM-1), a été identifiée pour la première fois en 2008 chez un patient suédois qui avait été hospitalisé en Inde.

Le NDM-1 résiste à pratiquement tous les types d'antibiotiques, y compris les carbapénèmes, généralement réservés aux urgences et au traitement des infections multi-résistantes.

Pour en savoir plus :

- e-santé/Futura sciences.

- La lutte contre les infections pharmaco-résistantes d’ici 2050 (en anglais).

Posted on 2016/02/05 - Modified on 2018/07/19

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias