Le colonel Okumegwu Ojukwu, chef de l'État sécessionniste du Biafra en guerre contre l'État fédéral du Nigeria, lors d'un discours devant le parlement du Biafra au Nigeria, le 16 juillet 1967.
Le colonel Okumegwu Ojukwu, chef de l'État sécessionniste du Biafra en guerre contre l'État fédéral du Nigeria, s'adresse au parlement du Biafra au Nigeria, le 16 juillet 1967.
Keystone-France/Gamma-Rapho via Getty

L'éphémère « République du Biafra »

La République du Biafra fut un État sécessionniste de 1967 à 1970, situé dans la partie orientale du Nigéria. Dans ce pays déjà divisé par d’anciennes rivalités ethniques opposant les Ibos du Sud-Est à majorité catholique, et les musulmans du Nord et de l’Ouest, au pouvoir, cette déclaration d’indépendance a entraîné le pays dans une guerre civile d’une rare violence, faisant plus d’un million de morts. Les intérêts stratégiques et politiques, mais aussi les enjeux économiques liés aux richesses pétrolières de la province ont conduit pays africains et puissances européennes à s’impliquer dans le conflit à travers l’approvisionnement des deux parties en moyens militaires et humains. Mais le blocus total de la région du Biafra, infligé par le pouvoir en place, a provoqué une famine sans précédent parmi une population déjà affaiblie par la malnutrition. Le mouvement indépendantiste était voué à l’échec et le 15 janvier 1970, le Biafra fut réintégré au sein du Nigéria.

Posted on 2020/11/20 - Modified on 2020/12/01

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias