Audio
En Autriche, des femmes juives sont exposées sur la place publique avec une pancarte indiquant "J'ai été exclue de la communauté nationale (Volksgemeinschaft)" pendant la "Nuit de cristal" en novembre 1938.
En Autriche, des femmes juives sont exposées sur la place publique avec une pancarte indiquant "j'ai été exclue de la communauté nationale (Volksgemeinschaft)" pendant la "Nuit de Cristal" en novembre 1938.
Galerie Bilderwelt/Getty
Paul et Hanna ont 14 ans en 1938. Paul est à Vienne, Hanna est à Berlin. Mais la nuit du 9 novembre, ils vont vivre la même « Nuit de Cristal » orchestrée par les nazis. La Nuit de cristal, c’est 30 000 Juifs arrêtés et pour la plupart internés à Dachau et Buchenwald, une centaine d’assassinats, des centaines de blessés, 7500 magasins pillés, 267 synagogues incendiées ou saccagées en Allemagne et en Autriche annexée par Hitler. Paul et Hanna, qui comptent parmi les derniers survivants en France de cette nuit d'horreur, nous livrent leurs témoignages exceptionnels.

19'30" - Première diffusion le 07/11/2008

Cela fait déjà 5 ans que les nazis, au pouvoir légalement depuis 1933, cherchent à faire partir les Juifs en les persécutant et en les excluant de l’ensemble de la société, en les privant de leur citoyenneté et de leurs droits. Mais le processus d’émigration n’avance pas assez vite. Le 7 novembre 1938 à Paris, un jeune Juif nommé Herschel Grynszpan assassine le diplomate allemand Ernst vom Rath. Les nazis profitent de cet évènement pour déclencher la « Kristallnacht », la Nuit de Cristal.  

Invités : Hanna Klopstock et Paul Schaffer témoignent dans La marche du monde, ils font partie des derniers survivants du pogrom de novembre 1938.

Pour aller plus loin :
- Les archives de l'’exposition 
La nuit de cristal, le basculement de l’année 1938, au Mémorial de la Shoah à Paris.
Le soleil voilé, Auschwitz 1942-1945 de Paul Schaffer, préfacé par Simone Veil, édité par la société des écrivains.

Posted on 2020/11/16 - Modified on 2020/11/16 - By Valérie Nivelon

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias