Au Yémen, des hommes en armes dans la capitale Sanaa, le 6 mai 2020.
Au Yémen, des hommes en armes dans la capitale Sanaa, le 6 mai 2020.
Khaled Abdullah/REUTERS
Article

Yémen: un gouvernement d'union nationale pour mieux lutter contre les Houthis

Au Yémen, le 18 décembre 2020, un nouveau gouvernement d'union a été formé. Il rassemble les fidèles du président Abd Rabbo Mansour Hadi et des partisans du Conseil de transition du Sud, le bras politique des séparatistes. L'objectif de ce nouveau cabinet mis en place sous l'égide de l'Arabie saoudite est de resserrer les rangs pour combattre les rebelles houthis du nord du pays, ravagé par la guerre depuis six ans. 
By RFI -

Sur le papier, l'égalité a été bien respecté au sein du nouveau gouvernement. Les 24 portefeuilles sont équitablement répartis entre, d'un coté les sympathisants du président et de l'autre, du Conseil de transition du Sud. Mais il n'empêche que les ministères régaliens comme la Défense, l'Intérieur ou les Affaires étrangères ont tous été attribués aux proches du président Abdrabbo Mansour Hadi. 

► À lire aussi : Yémen: les séparatistes du Sud se réconcilient avec le gouvernement

Sous la pression de Riyad, les séparatistes ont abandonné leurs tentatives de contrôler le port d'Aden et ont accepté un partage de pouvoir avec le gouvernement, également installé à Aden. Il y plus d'un an que l'Arabie saoudite a négocié un accord en vue de former un nouveau gouvernement d'union nationale au Yémen. L'objectif est de rassembler toutes les forces pour combattre les rebelles houthis, soutenus par l'Iran. 

La formation du gouvernement intervient à quelques semaines de l'investiture du nouveau président américain élu Joe Biden, sans doute pour montrer qu'il est possible de sortir de la logique de guerre. Ce compromis va-t-il tenir et si oui, pour combien de temps ? Impossible de le dire, car le pays reste extrêmement fragmenté. Cette guerre a par ailleurs plongé le Yémen dans la pire crise humanitaire au monde selon l'ONU.

► À lire aussi : Yémen: l'ONU exhorte à ne pas aggraver «une situation déjà désastreuse»

Posted on 2021/03/05 - Modified on 2021/03/05

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias