Audio
Les gens font la queue pour de maigres rations de nourriture préparées par la Croix-Rouge dans un centre alimentaire de Sarajevo, le 16 février 1994.
Les gens font la queue pour de maigres rations de nourriture préparées par la Croix-Rouge dans un centre alimentaire de Sarajevo, le 16 février 1994.
Laurent Rebours/AP Photo
À Sarajevo, capitale bosniaque assiégée depuis deux ans, la population vit sous la terreur des tirs d'obus et des snipers. Pour ses 380 000 habitants, pris au piège, la vie quotidienne est difficile et l'avenir incertain. Mais depuis 2 semaines les combats ont cessé et les habitants se hasardent à sortir pour aller trouver de la nourriture. Un reportage à Sarajevo de Laurent Coulon.

03'55" - Première diffusion le 28/02/1994

Avec les témoignages de Jana, ancienne journaliste à la radio bosniaque, qui se sent comme dans un camp de concentration, « comme une souris dans un piège. Un état qui provoque des problèmes de santé, des insomnies terribles. » ; Farid, écrivain, estime qu'il est trop tard pour que l'Europe et le monde fasse quelque chose, il n'a perdu tout espoir. Pour Goran, policier et fils d'un couple serbo-croate, la seule solution est de fuir ce pays « où les conditions de vie sont celles d'animaux, pas d'hommes. »

 

►À écouter aussi : Portrait de Sarajevo, la résistante, 20 ans après le siège (reportage)

Posted on 2020/12/09 - Modified on 2020/12/17 - By Laurent Coulon

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias