Des policiers indiens montent la garde après l'attaque d'un de leurs véhicules, dans le quartier de Batamaloo à Srinagar, dans l'État du Jammu-et-Cachemire, le 17 juillet 2013.
Des policiers indiens montent la garde après l'attaque d'un de leurs véhicules, dans le quartier de Batamaloo à Srinagar, dans l'État du Jammu-et-Cachemire, le 17 juillet 2013.
Waseem Andrabi / Hindustan Times via Getty Images
Article

Inde/Chine: tension entre les deux géants asiatiques

Le gouvernement indien a donné son feu vert au déploiement de 50 000 militaires supplémentaires près de la frontière avec la Chine, le 18 juillet 2013. Cette décision survient après deux incursions de l'armée chinoise dans le territoire indien, dont la plus importante, en avril, avait mené à un face-à-face très tendu de trois semaines.
By RFI -

Avec notre correspondant à Bombay, Sébastien Farcis.

Ce redéploiement stratégique était envisagé depuis trois ans, mais il semble que les incursions récentes de l'armée chinoise dans la région indienne du Cachemire ont soudainement poussé le gouvernement indien à l'appliquer. Pékin revendique en effet une partie de cette région, ainsi que le grand territoire indien de l'Arunachal Pradesh, plus à l'Est, et n'hésite plus à y installer des campements militaires.

New Delhi y déploiera ainsi un nouveau corps d'armée. Il sera composé d'infanteries, d'une division d'artillerie et de blindés, spécialisés dans les opérations de montagne pour pouvoir réaliser des offensives plus profondes dans cette région située à environ 5 000 mètres d'altitude.

Mais ce geste est avant tout défensif, estime D.S Rajan, directeur du centre de Chennai d'études sur la Chine : « L'attitude de la Chine est très ambivalente. D'un côté, elle accroît ses partenariats économiques, mais de l'autre, elle se sert de son armée pour affirmer ses revendications territoriales. Et Pékin va poursuivre cette double stratégie, donc ses voisins comme l'Inde doivent se préparer à toute éventualité pour contrer ces incursions. »

L'armée indienne a enregistré, dans les trois dernières années, plus de 600 incursions chinoises le long des 4 000 km de leur frontière commune.

Posted on 2017/04/20 - Modified on 2017/04/26

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias