BCE
La Banque centrale européenne (BCE) à Francfort.
CC0
Article

La chronologie de la naissance de la monnaie européenne

Les principales dates depuis la création de la Communauté économique européenne (CEE) à la mise en circulation de l’Euro.
By RFI -

25 mars 1957 : traité de Rome qui institue la Communauté économique européenne (CEE). Les Six États (Allemagne, France, Italie, Belgique, Pays-Bas et Luxembourg) s'engagent à supprimer progressivement entre eux les restrictions aux mouvements de capitaux.

1er janvier 1968 : achèvement de l'Union douanière (disparition des droits de douanes entre les Six).

8 octobre 1970 : rapport Werner qui propose la réalisation, par étapes, de l'Union économique et monétaire.

10 avril 1972 : accord de Bâle entre les Banques centrales des Six. Les États de la CEE décident de solidariser leurs monnaies en limitant les marges de fluctuation à + ou - 2,25 %. C'est le « serpent monétaire ».

1973 : le Royaume-Uni, l'Irlande, le Danemark rejoignent la CEE. 5 décembre.

1978 : création du Système monétaire européen (SME) lors du Conseil européen de Bruxelles et naissance de l'écu.

13 mars 1979 : entrée en vigueur du SME.

1981 : la Grèce adhère à la CEE.

1986 : l'Europe passe à douze membres avec l'entrée de l'Espagne et du Portugal.

27 et 28 février 1986 : l'Acte unique prévoit l'instauration d'un marché unique avec libre circulation des biens, des services, des capitaux et des personnes.

27 et 28 juin 1989 : approbation par le sommet de Madrid du rapport du Comité Delors qui préconise une Union économique et monétaire (UEM) en trois phases.

1er juillet 1990 : mise en route de la 1ère phase de l'UEM.

7 février 1992 : signature du Traité de Maastricht qui institue l'Union européenne. Il reprend et précise le plan Delors (critères de convergence, passage à la monnaie unique en 1997 ou au plus tard en 1999).

20 septembre 1992 : approbation en France par référendum du Traité de Maastricht.

1993 : achèvement du Marché unique.

2 août 1993 : élargissement des marges de fluctuation du SME de 2,25 à 15 %.

1er novembre 1993 : entrée en vigueur du Traité de Maastricht et gel de la composition de l'écu.

31 décembre 1993 : fin de la 1ère phase de l'UEM : interdiction du financement des déficits publics par la création monétaire ; levée de toutes les restrictions aux mouvements des capitaux (y compris avec les pays tiers) ; présentation par les États-membres de « programmes de convergence ».

1er janvier 1994 : début de la 2e phase de l'UEM : création de l'Institut monétaire européen ; mise en oeuvre de la surveillance des politiques économiques des États-membres.

1995 : l'Europe passe à Quinze avec l'entrée de l'Autriche, la Suède et la Finlande.

15 et 16 décembre 1995 : le Conseil européen de Madrid adopte le nom « euro » et le scénario de basculement à la monnaie unique (3 étapes entre le 1er janvier 1999 et le 1er juillet 2002).

Avril 1996 : à Vérone, les ministres des Finances décident que les pièces auront une face nationale et que l'euro sera divisé en « cents ».

13 et 14 décembre 1996 : présentation des maquettes des billets en euros au sommet de Dublin et accord sur un Pacte de stabilité budgétaire réclamé par les Allemands.

16 et 17 juin 1997 : approbation par le sommet d'Amsterdam du dispositif réglementaire du « Pacte de stabilité et de croissance », d'un nouveau système monétaire entre l'euro et les monnaies des États-membres ne participant pas à l'union monétaire. Adoption du dessin de la face européenne des pièces en euros. Résolution, à l'initiative de la France, sur l'emploi et la croissance.

20 et 21 novembre 1997 : Conseil européen extraordinaire sur l'emploi à Luxembourg.

12 et 13 décembre 1997 : au sommet de Luxembourg, création du Conseil de l'Euro, une structure informelle de concertation réunissant les ministres des Finances de la zone euro.

25 mars 1998 : recommandations de la Commission de Bruxelles : onze pays remplissent les critères pour passer à la monnaie unique. L'Institut monétaire européen (IME) émet des appréciations concordantes.

2 mai 1998 : à Bruxelles, les Quinze arrêtent officiellement la liste des pays qui passent à l'euro le 1er janvier 1999. Ils annoncent les taux de conversion bilatéraux qui entreront en vigueur à cette date. Accord sur le nom du président de la Banque centrale européenne. 11 mai 1998 : la France est le premier pays à lancer la fabrication des pièces en euros.

1 juin 1998 : transformation de l'Institut monétaire européen (IME) en Banque centrale européenne (BCE).

31 décembre 1998 : fixation des taux de conversion des monnaies en euro sur la base d'1 écu égal 1 euro.

1er janvier 1999 : début de la 3e phase de l'UEM. L'euro est la monnaie officielle des onze pays participants à l'union monétaire. La Banque centrale européenne prend les rênes de la politique monétaire de la zone.

4 janvier 1999 : basculement en euros de l'ensemble des marchés (bourses et marché monétaire).

1999-2001 : pendant cette période de transition, l'euro est une monnaie scripturale. Les pièces et billets en circulation restent les monnaies nationales. Possibilité de paiement en euro par virement, carte bancaire et chèque (en France, chéquiers distincts en euros et en francs) si clients et vendeurs sont d'accord. C'est la règle du « ni-ni » (ni obligation, ni interdiction). Les entreprises peuvent basculer leur comptabilité en euros.

1er janvier 2002 : introduction des pièces et billets en euros et retrait progressif des monnaies nationales. En France, cette période de double circulation francs/euros devrait durer de 6 à 8 semaines.

1er juillet 2002 : les monnaies nationales perdent leur cours légal.

Posted on 2015/12/16 - Modified on 2020/02/03

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias