mots-actu_z.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

« Zéro Covid » : malgré les critiques, l'État chinois s'accroche fermement à sa stratégie. Voilà un titre de RFI qui souligne ce slogan qui traduit la politique chinoise face à la maladie. Est-vraiment le slogan chinois ? Il est traduit évidemment, mais cette traduction donne une bonne idée du côté radical de cet engagement gouvernemental ! Pas un cas ne sera toléré sans examen, ne passera entre les mailles du filet. Chaque personne contaminée est isolée, chaque cas contact est testé. 

Et la formule « Zéro Covid » est là pour marquer cette radicalité. 

Elle correspond un peu à cette autre formule : tolérance zéro. Ou même risque zéro : le risque zéro, c’est l’absence de risque. La tolérance zéro, c’est l’absence de tolérance, mais on insiste sur une absence absolue de risque ou de tolérance. Au lieu d’utiliser une formule négative (pas de risque, aucune tolérance, pas la moindre tolérance…), on utilise une formule affirmative et même quantifiée, chiffrée. Seulement le chiffre est nul ! C’est donc une façon de dire les choses d’une façon superlative qui retient l’attention. 

Dans les cas qu’on vient d’aborder, zéro et placé derrière le nom : tolérance zéro et non zéro tolérance. Le style évoque un imaginaire scientifique : on évoque un genre de graphique, avec des courbes et des unités de mesure, quelque chose comme une échelle qui pourrait rappeler des travaux de géophysique. 

Mais on a aussi des souvenirs avec ce mot qui commence la formule : l’expression zéro faute, qui fait un peu enfantin, et qu’on utilise à l’école, en particulier dans l’évaluation des dictées, (mais on peut dire également « sans faute » : ça a donné naissance à un mot fort à la mode, un sans-faute). On a aussi l’expression zéro défaut, infiniment plus jargonnante, qui a connu une certaine gloire depuis quelques années : « objectif zéro défaut ». 

Ce mot de zéro est donc souvent utilisé de façon à faire un effet. L’astuce consiste en fait à le mettre sur le même plan que les autres chiffres qui représentent une quantité. Or zéro n’est pas vraiment utilisé en français dans ce dernier emploi : on dit j’ai deux canards, trois francs, quatre chemises. Mais on ne dit pas « j’ai zéro voiture ». On dit, à la place : je n’ai pas de voiture. Utiliser zéro dans ce cas-là, c’est prendre une pose linguistique, qu’on trouve d’ailleurs dans certains slogans publicitaires à la syntaxe provocante et à l’orthographe douteuse : « Le coca-cola avec zéro sucres ». 

Avertissement !  
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo Ministère de la culture 2022

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias