#French in the news

Journal en français facile 14/12/2020 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Vous écoutez RFI il est 21h à Paris, 20h en temps universel.

Romain Auzouy : Bonsoir à tous, bienvenus dans votre Journal en français facile présenté ce soir en compagnie de Zéphyrin Kouadio, bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Romain, bonsoir à toutes et à tous.

RA : À la une ce soir : aux États-Unis le vote des grands électeurs. Ils sont au nombre de 538 et doivent confirmer la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle. Mais c'est un scrutin tendu car Donald Trump refuse toujours de reconnaitre sa défaite.

ZK : Condamnation après l'exécution de l'opposant iranien Rouhollah Zam. Plusieurs pays européens ont annulé leur participation à une rencontre économique entre l'Iran et l'Europe qui devait débuter aujourd'hui.

RA : Et puis les négociations sur l'après Brexit toujours en cours. Dans cette édition reportage à Douvres considérée comme la porte d'entrée du Royaume-Uni, et où en raison de la tension actuelle, les embouteillages s'accumulent.

-----

ZK : Aux États-Unis c'est une nouvelle étape vers l'entrée de Joe Biden à la Maison-Blanche.

RA : C'est aujourd'hui que les grands électeurs votent, plus d'un mois après les citoyens Américains. Aux États-Unis le Président est élu au suffrage universel indirect, voilà pourquoi les Américains votent pour des grands électeurs représentant les démocrates ou les républicains, et ces grands électeurs reproduisent ce vote ensuite. Il n'y a pas de grande surprise à attendre, la victoire de Joe Biden doit être confirmée avec 306 grands électeurs contre 232 pour Donald Trump. Mais ce vote va être suivi de près car le Président sortant nie toujours sa défaite. Envoyée spéciale permanente de RFI à Washington, Anne Corpet.

Le vote est sans suspense. Les grands électeurs choisis par le parti qui l’a emporté, ne font qu’entériner le résultat des urnes, déjà certifié par l’exécutif de l’État. Mais Donald Trump continue d’enflammer sa base avec des accusations de fraudes infondées et des dérapages sont possibles dans la rue. Dans le Michigan où des partisans de Donald Trump ont manifesté en armes pour contester sa défaite, l’exécutif a fermé le capitole au public et les grands électeurs seront escortés par la police. Les autorités de l’État évoquent des menaces crédibles pour la sécurité. Quoiqu’il en soit, Donald Trump n’a aucune chance de pouvoir renverser les urnes. Plus de cinquante actions en justice intentées par son équipe de campagne ont échoué, et la cour suprême a refusé à deux reprises d’interférer. Mais sa persistance à refuser sa défaite a un impact sur le plan politique : selon un sondage, 82% des électeurs républicains pensent que Joe Biden est un président illégitime. Anne Corpet Washington RFI.

RA : Joe Biden qui doit s'exprimer dans la soirée, à l'issue de cette journée de vote des grands électeurs américains.

ZK : Les États-Unis qui à leur tour condamnent l'exécution de l'opposant iranien Rouhollah Zam.

RA : Exécution qualifiée de « barbare » par le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo. Les États-Unis rejoignent ainsi l'Union européenne et la France qui ont condamné un tel acte. La France qui a exprimé sa colère en annonçant dès hier soir qu'elle ne participerait pas au Business Forum Iran Europe qui est une rencontre économique entre l'Iran et l'Europe qui devait débuter aujourd'hui. Et l'Allemagne, l'Autriche et l'Italie ont pris la même décision. Oriane Verdier.

C'est (je cite) « l'exécution barbare et inacceptable du journaliste Rohollah Zam » qui a poussé la France et d'autres pays européens à se retirer du Forum sur les échanges commerciaux entre l'Iran et l'Union européenne. Des rencontres qui ont été finalement entièrement reportées. Rouhollah Zam a été pendu samedi en Iran. Il avait été reconnu réfugié politique en France. Il était poursuivi par l'Iran notamment pour son rôle dans la vague de manifestations en décembre 2017. Des mouvements qu'il avait couvert depuis la France sur sa chaîne Amad News. Il avait finalement été arrêté il y a un peu plus d'un an en Irak par les gardiens de la révolution qui l'accusaient d'être dirigé par les renseignements français et soutenu par les services secrets américains et israéliens. Hier déjà Téhéran a convoqué les ambassadeurs allemands et français les accusant d'ingérence dans les affaires intérieures iraniennes. L'Union européenne et Paris ont en effet rapidement condamné l'exécution de Rouhollah Zam. Ils ont rappelé leur opposition à la peine de mort et appelé les autorités iraniennes à cesser d'avoir recours à des aveux télévisés pour établir et démontrer la culpabilité des opposants accusés.

ZK : Le Brexit, et les négociations qui se poursuivent.

RA : Oui alors que l'échéance avait été fixée à hier. Les discussions continuent, les délégations britannique et européenne ne se sont pas fixées de nouvelle date butoir, mais ce qui est sûr c'est que le 31 décembre prend fin la période transitoire du Brexit. Cela veut dire que si aucun accord n'est trouvé les échanges entre le Royaume-Uni et l'Union européenne se feront selon les règles de l'Organisation mondiale du Commerce, ce qui signifie droits de douane etc. A quelques semaines de cette échéance le stress est particulièrement fort à Douvres, ville située à la pointe sud est de l'Angleterre, considérée comme la porte d'entrée du Royaume-Uni et où en raison de la situation les embouteillages sont de plus en plus importants. C'est un reportage de Chloé Goudenhooft.

La ville de Douvres a toujours connu des problèmes de trafic. Les embouteillages varient en fonction des grèves d’un côté ou de l’autre de la Manche et à cause du vent. Mais depuis quelques semaines, les conducteurs sont confrontés l’afflux de livraison causé par les entreprises qui font des stocks avant la fin de la période de transition. « L’autoroute principale depuis Londres, Ashford et jusqu’à Douvres est encombrée. On ne peut pas rentrer et sortir de la ville… » Qu’un accord soit conclu ou non entre l’Union européenne et le Royaume-Uni, les habitants de la ville s’inquiètent déjà de la façon dont ils vont devoir gérer leur quotidien à partir du 1er janvier 2021. « Ce que je sais, c’est que ça va me poser problème pour aller à l’école et pour aller à Canterbury. Le bus pour aller à Canterbury aura du retard. On devra probablement partir plus tôt et se lever plus tôt pour arriver à l’école à l’heure. » Les autorités de la ville de Douvres ont mis en place une opération appelé Brock pour organiser le trafic autour du port en cas d’encombrement lié au Brexit. L’objectif serait de permettre aux habitants de la ville de circuler quoi qu’il arrive. Un test a été mis en place sur quatre jours mais les habitants de la ville ne semblent pas avoir été convaincus. Chloé Goudenhooft, Douvres, RFI.

ZK : En sport la mort d'un des plus grands dirigeants du football français.

RA : Gérard Houllier est décédé à l'âge de 73 ans. Ancien sélectionneur de l'équipe de France, il a également entraîné le Paris Saint-Germain ou encore Lyon. Mais c'est en Angleterre qu'il a connu le plus de succès, à la tête du club de Liverpool qu'il a mené notamment à la victoire en Coupe de l'UEFA. Et puis autre information football, aujourd'hui avait lieu le tirage au sort des 1/8e de finale de la Ligue des Champions. Un club français y participera c'est le Paris Saint Germain qui aura fort à faire puisqu'il sera opposé au FC Barcelone. Match aller prévu le 16 février, ce sera évidemment à suivre en direct sur RFI.

ZK : Et puis autre tirage au sort qui avait lieu aujourd'hui : celui de la coupe du monde 2023 de rugby.

RA : La compétition qui se déroulera en France. Et ce qu'il faut en retenir Olivier Pron : c'est que l'équipe de France a notamment hérité de la Nouvelle Zélande.

Les All blacks, 3 fois vainqueurs de l'épreuve en 9 éditions, un épouvantail toujours dans une compétition dont on connait 12 des 20 qualifiés 3 ans avant le début du tournoi. La Nouvelle Zélande que l'équipe de France affrontera en match d'ouverture ou pas selon ce que décidera le staff des bleus, avantage d'être pays organisateur. Un groupe A où figure aussi l'Italie, la meilleure nation venue d'Amérique du nord, et la meilleure Africaine -en dehors de l'Afrique du sud- tenante du titre. Une poule qui fait envie à Bernard Laporte , président de la fédération française. […] Un tirage au sort qui marque le véritable coup d'envoi d’une coupe du monde que la nouvelle génération bleue très prometteuse en 2020 ne veut pas rater. Le demi de mêlée Antoine Dupont. […] Et le match d'ouverture pour l'EDF c'est dans moins de 1000 jours, le 8 septembre 2023.

RA : C'est encore loin mais ça aussi ce sera à suivre sur RFI

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias