#French in the news

Journal en français facile 10/07 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

François Bernard :
Merci d'écouter Radio France Internationale en direct de Paris. En compagnie de Céline Pellarin pour présenter ce journal en français facile, bonsoir Céline.

Céline Pellarin :
Bonsoir.

FB :
Dans l'actualité de ce dimanche 10 juillet, Euro 2016 : le Portugal remporte la finale contre la France sur le score de 1 but à 0.

CP :
Également dans l'actualité, les tensions entre Afro-américains et policiers restent vives aux États-Unis cinq jours après la fusillade de Dallas.

FB :
Dix-huit personnes ont été tuées et plus de 200 blessées en deux jours d'affrontements au Cachemire indien entre forces gouvernementales et manifestants.

FB :
Il a fallu jouer les prolongations pour déterminer le vainqueur de l'Euro 2016 et c'est le Portugal qui s'est finalement imposé sur le score de 1 but à 0.

CP :
L'équipe de France s'incline au terme d'un match, qu'elle a largement dominé sans pouvoir marquer.

FB :
Nous reviendrons sur cette victoire du Portugal dans nos prochaines éditions. Dans le reste de l'actualité, les tensions entre Noirs et policiers restent vives aux États-Unis cinq jours après la fusillade de Dallas.

CP :
Le président Barack Obama doit se rendre dans la ville mardi pour un hommage aux cinq policiers tués par un ancien soldat afro américain qui voulait venger les abus policiers.

FB :
Tessa Grauman est sur place pour RFI.

Des maisons très modestes, en bois avec un porche à l’avant et surtout une population 100% noire : Nous sommes à 10 minutes du centre-ville de Dallas et de ses grands buildings, mais ici le paysage est bien différent : Planté au milieu du quartier, la People Baptist Church, vaste édifice de briques rouges. Ce matin, comme chaque dimanche, les familles sont arrivées en vêtus de robes élégantes, de chapeaux et de costumes noirs. Le service commence en musique avec un orchestre de gospels, et les fidèles debout qui chantent et frappent des mains. Puis le révérend a prend la parole « Priez pour les victimes de la Louisiane, du Minnesota et les policiers de Dallas », ce sont ses mots. Trois jours après la fusillade qui a coûté la vie à 5 policiers il souhaite faire passer un message d’amour auprès de ses disciples. Miri Jernigan, Une jeune grand-mère responsable d’une œuvre de charité dans le quartier renvoie elle aussi  dos à dos les violences policières et l’attaque de jeudi. En même  temps elle est assez pessimiste sur l’avenir des relations entre Noirs et Blanc ici au Texas. Et elle sait de quoi elle parle, elle m’a confié que dans les années 60 sa mère avait été battue par un policier devant un magasin, et que son père avait été tué par un autre 20 ans plus tard ici à Dallas.

FB :
Le Premier ministre australien sortant Malcolm Turnbull a annoncé aujourd'hui la victoire de son gouvernement lors des élections parlementaires du 2 juillet dernier.

CP :
La coalition du Premier ministre japonais Shinzo Abe a largement remporté les élections sénatoriales qui se déroulaient aujourd'hui au Japon.

FB :
Au Cachemire indien, au moins 11 manifestants été tué et jusqu'à 200 personnes blessés lors d'affrontements avec la police, c’était samedi.

CP :
Des milliers de personnes étaient descendues dans la rue à travers la région pour manifester contre la mort d'une des figures de la rébellion indépendantiste, abattu par l'armée indienne la veille.

FB :
Les précisions d'Antoine Guinard.

La mort d'un militant séparatiste n'avait pas provoqué une telle réaction depuis près de 20 ans au Cachemire indien. Même la police, selon ses dires, n'avait pas anticipé un telle vague de violence. D'après les autorités indiennes, de nombreux manifestants en colère ont tenté de s'en prendre à des installations militaires et poste de polices dans plusieurs localités du sud de l’État. Les forces de sécurité ont tiré sur la foule en représailles. Le ministre indien de l'Intérieur a condamné la mort de civils et lancé un appel au calme. De leur côté les leaders indépendantiste du Cachemire ont annoncé une grève générale dans la région jusqu'à lundi. Âgé seulement de 21 ans, Bhuran Wani était considéré comme l'étoile montante du Hizbul-Mudjahideen, le principal groupe séparatiste armé au Cachemire. Il aurait pris les armes dès ses 15 ans, mais était avant tout un des architectes de la guerre médiatique de l'organisation sur les réseaux sociaux. Les autorités indiennes craignent que la mort de Bhuran Wani accélère le regain du militantisme armé local au Cachemire. Dans cette région à majorité musulmane disputée par le Pakistan, l'omniprésence de l'armée indienne depuis plus de 25 ans est largement vécue comme une occupation par la population.

FB :
L’actualité en Afrique, des combats au lendemain du 5e anniversaire de l'indépendance du Soudan du sud.

CP :
Le bilan humain des violences dans la capitale Juba de ces 4 derniers jours varie : il est passé de 150 morts selon un porte-parole du vice-président Riek Machar, à 272 selon une source au ministère de la Santé.

FB :
Le Zimbabwe a accusé les ambassades des Etats-Unis et de la France de soutenir un mouvement de contestation sociale qui s'est exprimé cette semaine contre le régime du président Robert Mugabe.

CP :
L'Ethiopie bloque depuis hier les réseaux sociaux pour empêcher les fuites de sujets des examens d'entrée à l'université. Des examens qui doivent se tenir la semaine prochaine.

FB :
Examen encore, en France : le baccalauréat 2016 affiche un taux de réussite jamais atteint. Les détails avec Laurence Théault.

Le baccalauréat 2016 entre dans l’histoire. Avec 88,5% d'admis, le taux de réussite global à l'examen n'a jamais été aussi élevé depuis la naissance de ce diplôme en 1808. Le précédent record datait de 2014, avec un pourcentage frôlant les 80%. Si le record a été battu c'est grâce aux candidats au bac professionnel qui ont particulièrement bien réussi à l'examen et font grimper les statistiques. Avec 91,4% de reçus, le succès remporté par les élèves au bac général et présenté par la moitié des candidats est quasiment le même que pour le millésime 2015. Coup de chapeau aux littéraires, Ce sont eux qui progressent le plus quand les scientifiques du bac S régressent légèrement. Contrairement à une idée reçue, ce n'est pas parce que le taux de réussite au bac tutoie les 90% que tous les élèves l’ont. Il est calculé par rapport aux candidats effectivement présents à l'examen et ne prend pas en compte les inscrits qui ne se sont pas présentés le jour J, et encore moins les jeunes qui ont abandonné très tôt leurs études, un phénomène qui concerne chaque année plus de 100 000 jeunes.

FB :
Le Tour de France 2016 s'est arrêté dès la 9e étape pour l'Espagnol Alberto Contador qui a abandonné à une centaine de kilomètres de l'arrivée.

CP :
Le cycliste Néerlandais Tom Dumoulin a remporté la 9e étape Chris Froome conserve le maillot jaune.

FB :
Du basket, l'équipe de France de basket vient de valider son billet pour les Jeux Olympiques de Rio en août prochain.

CP :
Pour cela, il fallait remporter la finale du tournoi de qualification face au Canada à Manille. Les Français ont gagné leur match 83 à 74.

FB :
Le Britannique Andy Murray a remporté le tournoi de Wimbledon, face au Canadien Milos Raonic en 3 manches.

FB :
Il est maintenant de retrouver l'expression de la semaine avec Yvan Amar. À demain pour un autre journal en français facile.

Tom Dumoulin va trop vite. Magnifique titre trouvé sur RFI pour commenter les succès de celui qui vient de remporter une étape du Tour particulièrement difficile, en montages, avec un temps qui la rendait très éprouvante, très fatigante et même dangereuse. Alors pourquoi ce titre est-il si bien imaginé ? Parce que c’est un clin d’œil. Tom Dumoulin va trop vite… Et on pense bien sûr à « ton moulin va trop vite… ! » phrase célèbre de la comptine du meunier : « Meunier, tu dors, ton moulin, ton moulin va trop vite… Meunier tu dors, ton moulin, ton moulin va trop fort ! » Une chanson enfantine extrêmement connue, qu’on peut appeler une comptine même si on n’y compte pas ! En effet c’est de là que vient ce nom, et souvent ces chansonnettes se chantent en s’aidant de comptes : « Un, deux, trois, nous irons au bois… »  Et même quand on ne compte pas, il s’agit toujours de formules récitées, en rythme, et c’est ce rythme martelé qui aide à ce qu’on les retienne. Et d’ailleurs elles sont souvent accompagnées de gestes, d’une sorte de petite danse ou d’une sorte de mime : « Deux pas  en avant, deux pas en arrière… ». Alors les comptines ne sont pas des berceuses : c’est même pratiquement l’inverse : les berceuses servent à calmer, à tranquilliser, et à endormir. Alors que les comptines  sont pleines de vie et de mouvement. C’est ce qu’on appelle des activités d’éveil. Et la comptine « Meunier tu dors… » en est un magnifique exemple : il s’agit bien de réveiller, non seulement ce pauvre meunier - celui qui moud la farine au moulin – mais le jeune enfant à qui on apprend justement à maîtriser ses impulsions : Réveille-toi pour que ton moulin n’aille pas trop vite, n’aille pas trop fort !

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias