#French in the news

Journal en français facile 04/11/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Raphaël Delvolvé : À l'écoute de Radio France International, il est 9 heures, 21h dans nos studios à Paris, 8h en Temps universel, l'heure du Journal en français facile. Et je présente ce journal en français facile avec Sylvie Berruet. Bonsoir Sylvie. 

Sylvie Berruet : Bonsoir Raphaël , bonsoir à tous.

RD : Et dans ce journal nous parlerons de la visite d'Emmanuel Macron en Chine. Le président français est arrivé aujourd'hui. Il est dans ce pays pour parler avec le président chinois Xi Jipping d'économie et même d'écologie. 
SB : Nous parlerons aussi des manifestations au Liban. Plusieurs libanais sont dans les rues du pays pour demander le départ de tous les dirigeants. 
RD : Et puis de la musique également dans ce journal. Catherine Ringer fait renaitre le groupe "Les Rita Mitsouko" en faisait plusieurs concerts. Vous entendrez des chansons du célèbre groupe de rock français. Ce sera à la fin de ce journal en français facile. 

-----

SB : Emmanuel Macron est donc en visite en Chine. 

RD : Le président français y passe une visite de 3 jours. Il va rencontrer en Chine plusieurs acteurs de l'économie européenne et mondiale. Dans la ville de Shanghai, où est organisée notamment la deuxième édition de la foire internationale. Emmanuel Macron vient en Chine pour la deuxième fois depuis son élection et il va y tenter d'y créer des oppurtunités économiques dans plusieurs secteurs : l'agriculture, la finance mais aussi l'écologie; qu'on appelle parfois dans le vocabulaire de l'économie : les énergies vertes. À Shanghai, notre envoyé spécial Stéphane Lagarde.

C’est l’un des thèmes sur lesquels Paris et Pékin partagent leur agenda, c’est aussi l’une des priorités de cette deuxième visite du président français en Chine. La lutte contre le réchauffement climatique et la préservation de la biodiversité sera à nouveau au menu des discussions entre Emmanuel Macron et les officiels chinois. Elle est aussi un enjeu commercial important pour les entreprises européennes et françaises présentes sur le marché chinois, avec des défis à la taille d’un pays continent. François Jenny : directeur chaine d’affaires chez Suez NWS [son manquant] Des contrats mais surtout des contacts pour des projets de long terme. Français et chinois travaillent sur un texte commun avant le congrès mondial de la nature  à Marseille en juin prochain et avant la cop15 de la biodiversité en Chine (Kunming) à l’automne prochain.

RD : Emmanuel Macron a annoncé également lundi à Shanghai avec la signature  dans deux jours, c'est-à-dire mercredi, d'un accord entre Union Européenne et la Chine pour la création d'un label qui sera présenté sur les produits européens vendus dans le futur sur le marché chinois. Un label appelé "Indications Géographique Protégées" et qui aura pour avantage de certifié que les produits sont bien d'origine européenne. 

SB : Nous allons parler maintenant du Liban où les manifestations contre les autorités continuent. 

RD : Des Libanais demandent depuis de nombreux jours le départ de leur dirigeants. Le premier ministre a déjà démissionné, c'est à dire qu'il a quitté son poste, mais les manifestants veulent aussi que le président s'en aille. Les manifestants bloquent les routes pour montrer leur colère. Murielle Paradon est partie à Beyrouth, la capitale du Liban, pour rencontrer des manifestants.

Assis en tailleur ou allongés sur la route, les manifestants ne sont que quelques dizaines mais suffisamment pour bloquer le ring, l’artère principale qui traverse Beyrouth d’Est en Ouest. Cela faisait plusieurs jours qu’il n’y avait plus de barrage. Mais les manifestants sont revenus comme Rami, 43 an. [témoignage de Rami] Des dizaines de policiers, en treillis gris, sont également là, mais ils n’interviennent pas. Ils se contentent de dévier la circulation. À part les ambulances, personne ne passe, ce qui excède certains automobilistes. [témoignage d'un automobiliste] D’autres automobilistes comme George, un bijoutier qui n’arrive pas à rejoindre son travail, se montrent fatalistes [témoignage de George] Les manifestants, eux, continuent d’occuper le terrain dans une ambiance pacifique.

SB : En Iran aujourd'hui, des manifestations contre les États-Unis. 

RD : Oui car aujourd'hui, le pays se rappelait des évènements ayant eu lieu il y a quarante ans. Une prise d'otages dans l'ambassade des États-Unis en Iran. Des diplomates américains avaient été retenus par étudiants entre novembre 1979 et janvier 1981. Cela avait duré au total 444 jours. Des milliers de manifestants présents aujourd'hui dans la capitale iranienne. Ils ont brulé le drapeau des États-Unis et crié "À Mort l'Amérique!".

SB : Aux États-Unis justement, une enquête d'opinion a été publiée par le journal New York Times. Elle donne des résultats possibles de l'élection du président qui a lieu l'année prochaine. 

RD : Ce sera au mois de novembre 2020. L'actuel président Donald Trump devrait, sauf s'il est contraint de partir de son poste avant la fin de son mandat, essayer d'être à nouveau élu. On ne sait cependant pas qui sera son principal adversaire, c'est à dire le candidat du Parti démocrate. L'enquête dit en tout cas que quel que soit l'identité du candidat démocrate, la présidence des États-Unis devrait se jouer dans quelques états américains. Précisions d'Anne Corpet à Washington. 

Certains États comptent plus que d’autres pour accéder à la maison blanche. C’est grâce à sa victoire dans le Midwest agricole,  dans la ceinture industrielle autour des grands lacs et en Floride que Donald Trump a été élu en 2016. Et il reste très compétitif dans ces états clés, surtout si c’est Elizabeth Warren ou Bernie Sanders qui sortent gagnants des primaires démocrates. Selon le sondage du New York Times, le président aurait ainsi six points d’avance dans le Michigan face à la sénatrice du Massashussets, et l’emporterait en Floride et en Arizona contre l'élu du Vermont. La Caroline du Nord lui reste acquise même s’il est opposé au plus centriste Joe Biden. Au niveau national, le président reste de loin le candidat préféré de l’électorat blanc non diplômé, avec au moins 24 points d’avance, et ce, quelque-soit le candidat de l’opposition. Toujours selon cette enquête, les démocrates ne doivent pas se fier aux bons résultats qu’ils ont obtenu lors des dernières élections de mi-mandat : près de deux tiers des électeurs ayant voté Donald Trump en 2016 et qui ont choisi d’élire un démocrate au congrès deux ans plus tard, déclarent qu’ils souhaitent offrir un second mandat au président. Anne Corpet, Washington, RFI.

SB : On se quitte en parlant de musique. Avec un groupe de rock très connu en France : Les Rita Mitsouko.

RD : Un groupe âgé de 40 ans cette année. Dans le passé, il était formé de deux personnes. Catherine Ringer et Fred Chichin, qui est mort depuis. Catherine Ringer a donc décidé de chanter à nouveau les chansons des Rita Mitsouko. Elle va faire plusieurs concerts en France et publie un collection de plusieurs Compact Disc. José Marinho nous en parle. 
[son manquant]
Le tube "c'est comme ça" dans le nouveau  coffret de CD des Rita Mitsouko.

 

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias