#French in the news

Journal en français facile 01/07/2020 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Anne Cantener : Bonsoir à tous, il est 20h en temps universel, 22h à Paris, c’est l’heure du Journal en français facile. À la Une de l’actualité aujourd’hui :
- la victoire du « oui » au référendum en Russie. Les résultats ne sont pas encore définitif mais la réforme de la Constitution est largement approuvée avec 73% des votes.
- l’Allemagne à la tête de L’Union européenne pour 6 mois. Au début de cette présidence, Angela Merkel a prévenu qu’il existait un risque réel de no-deal avec le Royaume-Uni, c’est-a-dire de Brexit sans accord commercial entre le Royaume-Uni et les Européens. 
- et puis Donald Trump en perte de vitesse dans les sondages. Les personnes âgées en particulier lui reprochent sa mauvaise gestion de la crise du Covid-19.

-----

AN : Ce n'est pas une surprise : le oui est en tête en Russie, après le référendum sur la Constitution. Selon des résultats provisoires, 74% des électeurs ont approuvé la réforme. Elle porte sur des points de société, sur la famille et l'éducation, et surtout elle permet à Vladimir Poutine de rester au pouvoir 12 années supplémentaires. À Moscou, on retrouve notre correspondant Daniel Vallot.

[Transcription manquante]

AN : La tension monte encore entre la France et la Turquie. Paris reproche aux Turcs leur implication dans la guerre en Libye. La France accuse la Turquie de l'avoir empêché de faire respecter l'embargo sur les armes, c'est-à-dire l'interdiction de livrer des armes à la Libye. La France se retire d'une opération de contrôle de cet embargo menée par l'OTAN en mer Méditerranée. Et elle demande aux Européens de réfléchir à des sanctions contre la Turquie.

À propos du conflit en Libye, l'ancien émissaire des Nations Unies, Ghassan Salamé dénonce l'hypocrisie de certains membres du Conseil de sécurité de l'ONU. Il dit avoir manqué de soutien de la part des pays qui soutiennent le maréchal Haftar, face au gouvernement de Tripoli.

L'Allemagne prend la présidence de l'Union européenne, à partir d'aujourd'hui et jusqu'à la fin de l'année. Angela Merkel va devoir gérer des dossiers délicats : avant tout l'urgence économique et la crise provoquée par le coronavirus. Mais d'autres dossiers attendent la dirigeante allemande comme le budget européen et l'accord commercial avec le Royaume-Uni après le Brexit. La chancelière allemande en a parlé aujourd'hui devant le parlement. Pascal Thibault.

[Transcription manquante]

AN : Plusieurs milliers de personnes ont bravé l'interdiction de manifester aujourd'hui à Hong Kong. Aujourd'hui, c'était l'anniversaire du jour où ce territoire a été rendu à la Chine. Les manifestants voulaient aussi protester contre la nouvelle loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin. Elle prévoit un contrôle plus strict de la part de la Chine et des peines plus lourdes pour ceux qui enfreindraient la loi. Près de 200 personnes ont été interpellées, en vertu justement de cette nouvelle loi controversée.

L'Organisation mondiale de la Santé répète qu'il faut faire très attention au coronavirus. La pandémie accélère encore : depuis une semaine, on compte 160 000 nouveaux cas chaque jour dans le monde. C'est la pire semaine depuis l'apparition de la maladie. Le pays le plus touché reste les États-Unis. Et à cause du coronavirus, le candidat démocrate Joe Biden annonce qu'il n'organisera aucun meeting avant l'élection présidentielle en novembre.

Il est en tête des sondages nationaux, alors que le président Donald Trump, lui, est moins populaire, surtout chez les personnes âgées de plus de 65 ans. Analyse de Lauric Henneton, maître de conférence à l'université de St-Quentin-en-Yvelines, en France. Selon lui, on peut expliquer cette baisse de popularité par le refus de Donald Trump de généraliser le vote par correspondance.

[Transcription manquante]

AN : Toujours aux États-Unis, le maire de la ville de Richmond annonce que certains monuments vont être retirés. Richmond était la capitale des États confédérés pendant la guerre civile, c'est-à-dire les États qui défendaient l'esclavage. Et le maire dit donc que les monuments en mémoire des personnalités de cette époque vont être enlevés. C'était une demande de nombreux manifestants depuis la mort de George Floyd, cet homme noir tué par un policier blanc lors de son arrestation.

Après les États-Unis, c'est à Cuba qu'on manifestait contre les violences policières. Un rassemblement était organisé hier pour dénoncer la mort d'un jeune homme lors de son interpellation. La manifestation a été interdite et des opposants comme des journalistes ont été bloqués chez eux. Il y a aussi eu plusieurs arrestations, Romain Lemaresquier.

[Transcription manquante]

AN : L'un des principaux sites touristiques du monde a rouvert aujourd'hui : les pyramides de Guizeh en Égypte accueillent de nouveau des visiteurs depuis quelques heures. Elles étaient fermées depuis plus de trois mois à cause de l'épidémie du coronavirus. Mais les touristes n'étaient pas très nombreux aujourd'hui, ils étaient seulement quelques dizaines.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias