mots-actu_h.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Congo hold up! C’est ainsi qu’on appelle la fuite de documents sensibles, en Afrique, et en particulier en ce qui concerne la RDC. Documents sensibles dit-on ! L’adjectif mérite quelques explications. Une façon diplomatique et policée pour parler de renseignements explosifs, qui révèlent des actions illégales, des détournements d’argent, de possibles complicités entre les pouvoirs politiques et les pouvoirs financiers. Et ce mot de hold up, un mot fort, un mot choc, qui fait mouche s’explique aussi. Il s’agit notamment des agissements qu’on soupçonne de la part de la famille Kabila et de l’ancien chef de l’État pour s’approprier de l’argent de l’État par le biais des banques. Et le mot est d’autant plus fort que très hauts responsables sont comparés à des gangsters, à des bandits, à des braqueurs de banque : c’est bien cela qui apparait quand on prononce ce mot de hold up !

Anglicisme, oui, certainement. Et assez ancien maintenant puisqu’il apparait dans les années 20 du 20e siècle : le hold up est quasiment centenaire ! Prononcé tout à fait à la française, sans accent anglais. Mais en se souvenant de l’origine du mot : on dit « oldeupe » et pas « oldupe ». C’est à peu près l’équivalent de l’expression française « vol à main armée ». On pense donc souvent à une banque : c’est là que se trouvent souvent de grosses sommes d’argent : la banque est faite pour ça. Mais ça peut aussi bien avoir lieu contre un grand magasin, ou un transporteur de fonds. Et la technique est à peu près la suivante : les bandits arrivent et assez souvent, par exemple dans les films, ils annoncent la couleur : « Haut les mains! ceci est un hold up! » On sait donc à quoi s’en tenir. Pourquoi cet ordre « haut les mains » ? Parce que cela empêche la victime de réagir, de se rebeller, de contrattaquer. Et particulièrement ça l’empêche de sortir son propre revolver. Est-ce que les clients des banques ou leur employés ont une arme au côté ? Non évidemment. Mais on se souvient des films, ceux qu’on appelle les westerns, popularisés par l’industrie du cinéma américain, qui représente les héros, ceux qu’on appelle les cowboys, avec leur six-coups à la hanche. Et en anglais, pour dire haut les mains, on dit hold up your hands ou simplement hold up ! L’injonction est passée en français, mais de façon toute particulière puisque l’ordre anglais est devenu un nom quand on l’utilise en français.

Avertissement !  
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias