En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)
En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France | RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Un hémicycle renouvelé ! C’est en tout cas la leçon inévitable des élections législatives, quels que soient leurs résultats. On renouvelle l’Assemblée nationale, même si bien sûr certains députés sont réélus. La configuration de la représentation nationale n’est plus la même, et on ne verra pas exactement les mêmes têtes parmi celles et ceux qui siègent dans l’hémicycle. 

Alors qu’est-ce que ce fameux hémicycle ? On appelle ainsi l’endroit où se réunissent les députés : une grande salle gradinée, c’est-à-dire construite en gradins, des rangées de sièges de plus en plus hautes, le long d’un escalier, pour que ceux qui sont derrière aient quand même une vue sur l’estrade centrale. Mais surtout, c’est une salle dont les sièges sont disposés en demi-cercle. Et c’est bien cette forme qui est à l’origine du nom. Hémicycle : un mot relativement savant, et même scientifique au départ, formé sur des racines grecques : hémi- signifie moitié. Et le cycle bien entendu, c’est le cercle : les deux mots appartiennent à la même famille, même si le deuxième dérive directement du latin et le premier du grec. L’hémicycle est donc un demi-cercle. On l’emploie souvent pour désigner l’Assemblée nationale, mais attention, on ne l’emploie pas tout le temps. Le terme est typique d’un usage journalistique ou politique. Dans ce contexte, il est courant. Il sert en particulier à éviter des répétitions. Il n’est pas vraiment guindé, mais témoigne d’une certaine tenue dans le style, une familiarité avec le système politique. 

Ce préfixe hémi- on le trouve dans quelques autres mots français, les deux principaux étant hémisphère et hémiplégie. Hémisphère est très courant : une demie sphère, une sphère, c’est-à-dire un globe, un genre de ballon, coupé en deux en son milieu. Et bien sûr on pense d’abord à la Terre, divisée en hémisphère nord et sud, coupée en deux au niveau. Une bizarrerie de ce mot… il est du masculin. On aurait pu attendre le contraire puisqu’on parle d’une sphère au féminin… Mais c’est comme ça. On a aussi hémiplégie (et hémiplégique), qui désigne une réalité plus dramatique : il s’agit d’une paralysie qui frappe la moitié du corps. 

Un mot encore sur l’hémicycle du palais Bourbon : c’est ainsi qu’on appelle le bâtiment qui accueille les députées et députés. 

Et si l’on parle depuis longtemps d’Assemblée nationale, on a souvent également parlé de Chambre des députés. Ce mot de chambre depuis longtemps a un sens politique pour désigner une assemblée et le lieu où elle se réunit : Chambre des communes, Chambre des pairs dès le Moyen-Âge. L’expression Chambre des députés devient courante à partir de la Restauration en 1814, mais c’est essentiellement la IIIe République à partir de 1875, puis la IVe qui la popularisera, puisque c’est dans cette enceinte que se faisaient et se défaisaient les gouvernements avant l’institution d’un pouvoir présidentiel fort avec la Ve République en 1958. 

Avertissement !  
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias