mots-actu_c.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Le Mot de l’actualité est en ce moment aux Comores, grâce au jeu du « Mot de l’actualité » qui s’y déroule cette semaine, et dont on vous reparlera dans quelques jours. Il faut dire aussi que s’y déroulera, demain soir, une « Nuit des idées », à l’Alliance française, comme il s’en déroule un peu partout en Francophonie !

Mais l’occasion est bonne de se demander d’où vient le nom de cet archipel.

Souvenons-nous d’abord qu’on l’appelle aussi les îles de la Lune. On pourrait penser au premier abord qu’il s’agit de l’aspect un peu rugueux du terrain de ces îles, volcaniques et parfois bosselées. J’ai entendu cette explication parfois, mais elle n’est guère convaincante : d’abord on a parlé d’îles de la Lune bien avant qu’on sache à quoi ressemblait l’écorce lunaire. En revanche, on peut remarquer que la disposition des îles, comme jetées sur l’océan à l’entrée du canal du Mozambique, peut parfois faire penser à un croissant de lune.

Mais pourquoi Comores ? Là encore, plusieurs explications sont rivales. Il semblerait que les premiers explorateurs aient rencontré sur les îles de nombreux pigeons et de nombreuses colombes. Or, ces oiseaux blancs en arabe ancien s’appelaient d’un nom qui ressemble beaucoup à « comore ». Ils auraient donc contribué à nommer l’île.

Et puis, on entend parfois une autre légende, hypothétique et poétique, qui raconte que jadis, le Karthala, le plus haut et imposant volcan de l’île, était entré en éruption. Et les habitants auraient vu le brasier se refléter dans l’eau de l’océan, et se seraient exclamés : « ko moro ! », ce qui revient à peu près à dire « c’est comme du feu ! »

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias