mots-actu_b.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Pénurie de bière au Mexique ! Il semble que ce soit l’une des conséquences imprévues de la crise sanitaire : si les industries qui ne sont pas indispensables sont mises à l’arrêt, on arrêtera de fabriquer de la bière. La grande question étant de savoir si la bière est indispensable ou pas ! Et les Mexicains se posent la question.

Quant à nous, on peut se poser des questions sur ce mot. Sur son origine d’abord, mystérieuse et controversée. Car en français, le mot bière apparait assez tardivement, à la fin du moyen-âge. Et avant ? On parlait de cervoise. Le mot était ancien, mais pas latin ! L’un de ces quelques mots d’origine gauloise qui avaient fait leur chemin dans la jeune langue française (jeune à l’époque, puisque maintenant, c’est justement ce qu’on appelle l’ancien français !) Et on perçoit encore des traces de cette origine, en espagnol par exemple, ou dans les aventures d’Astérix, où l’on voit boire de la cervoise.

Mais si la cervoise est celte, d’où vient la bière ? Nul n’est sûr ! Il est certain que le mot est venu des langues germaniques. Son origine lointaine remontait-elle au nord, ou dérivait-elle du verbe boire en latin, bibere, qui aurait pu donner bière ? L’hypothèse est plausible et séduisante, pas certaine !

Alors la bière, c’est important. Même comme symbole des états ! En Afrique par exemple, chaque pays francophone presque, est fier de sa bière, qui a une valeur d’emblème, un peu comme l’animal totem de l’équipe de foot nationale : la Ngok n’est pas la Nkoyi ; qui n’est pas la Castel ou la Brakina !

Et en français de manière assez bizarre d’ailleurs, la bière désigne parfois ce qui est important. Mais uniquement dans une expression toute faite, et à la négative : ce n’est pas de la petite bière ! C’est-à-dire c’est important ! Alors qu’est-ce que c’est que de la petite bière ? On ne le sait pas trop ! Mais si ce n’en est pas, c’est qu’il faut compter avec !

Et cette boisson est si importante que ses mesures ont glissé dans la langue courante. Passons rapidement sur la girafe ou le formidable, qui désignent des contenants ou des chopes particulièrement importantes (et on se souviendra que la bière se boit dans une chope, pas dans un verre, la plupart du temps). Mais il nous reste le demi ! Un demi quoi ? Litre ? Peut-être. Mais de manière courante, quand on demande un demi, on a juste 25 centilitres, ou parfois 33. Est-ce que la demi-pinte serait passée par là ? En tout cas cette mesure de contenance britannique est souvent évoquée pour la bière. Et on a aussi le bock. Là encore, on voit que le mot est d’origine germanique. Au départ il désignait une contenance d’un quart de litre. Il n’est plus utilisé de façon fréquente, mais le nom reste clairement associé à la bière.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias