Ouvrière-tourneuse usinant des pièces d'avion de transport dans l'usine Consolidated Aircraft au Texas.
Ouvrière-tourneuse usinant des pièces d'avion de transport dans l'usine américaine « Consolidated Aircraft » de Fort Worth au Texas, en octobre 1942.
Bibliothèque du Congrès des États-Unis/Wikimedia Commons
文章

Le 8 mars ou l’importance de l’histoire du féminisme

La Journée du droit des femmes, la Journée internationale des femmes, quel que soit le nom qu’on lui donne, rappelle l’importance de l’histoire du féminisme en France et dans le monde.
根据 Yvan Amar -

Qu’appelle-t-on le féminisme ? Ce n’est pas exactement un mouvement déterminé, ce n’est pas non plus un parti politique. C’est une attitude, politique certainement, individuelle ou sociale, de ceux ou de celles qui souhaitent que le droit des femmes soit le même que celui des hommes.

Pour l’égalité, non pour l’identité

Le mot « féminisme » représente alors une lutte pour l’égalité. Et non une lutte pour l’identité entre hommes et femmes d’ailleurs. Parce que les femmes ne sont pas semblables aux hommes, les hommes ne sont pas semblables aux femmes. Mais il faut que les femmes ne soient pas discriminées dans leur place, dans la société, dans la façon dont elles sont vues, dont elles se voient elles-mêmes. Discriminées, c'est-à-dire d’abord pénalisées par un état d’esprit, ou même par un système de lois qui les considère comme inférieures, comme ayant moins de possibilités, de capacités et de droits, que les hommes.

Dès 1840...

Ce mot de « féminisme » est déjà ancien en français. Il apparaît vers 1840, à une époque justement où le pouvoir masculin, en tout cas en Occident, n’est pas vraiment remis en cause. C’est une époque où les mouvements vont commencer à se former, où certaines femmes vont prendre dans la société des places où l’on n’a pas l’habitude de les voir et en particulier dans le domaine artistique. Le fait que ce soit à l’époque des exceptions va montrer à quel point un système d’idées est une mentalité à reléguer les femmes à une position le plus souvent secondaire. Les féministes donc sont nés, souvent, via des mots pour les désigner qui sont encore péjoratifs.

Par exemple, on a parlé de « suffragettes » en Angleterre, celles qui étaient parmi les premières à se battre, pour changer la loi électorale, avoir un droit de vote. C’est à dire un droit à exprimer son suffrage. De là le nom « suffragette ». Mais on voit bien qu’au départ c’était un mot ironique et même un peu méprisant. Mais que les féministes l’aient repris à leur compte pour s’en faire un drapeau, pour en être fiers, c’est important.

→ A l’occasion de la Journée internationale de la Femme, RFI vous propose une série de portraits de femmes parties d’Afrique, d’Asie ou encore d’Europe dans l’espoir d’une meilleure vie ailleurs : « Femmes d'ici, femmes d'ailleurs: paroles d'exilées ».

发布时间 02/03/2017 - 更改时间 09/05/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias