音频
Contrôle de la radioactivité sur un marché après la catastrophe de Tchernobyl en mai 1986 à Strasbourg en France.
Contrôle de la radioactivité sur un marché après la catastrophe de Tchernobyl en mai 1986 à Strasbourg en France.
Dominique Gutekunst/Gamma-Rapho via Getty Images
Trente ans après, les effets de la gestion de la catastrophe de Tchernobyl par les autorités ukrainiennes se font encore ressentir en Ukraine, en Russie et en Biélorussie. Mais ces 3 pays les plus touchés ne sont malheureusement pas les seuls concernés, car le nuage radioactif a également survolé l’Europe au gré des vents de d’une météo défavorable. Non, le nuage ne s’est pas arrêté à la frontière française, comme le prétendait à l’époque les autorités qui ont mis 12 jours à réagir. 12 jours pendant lesquels les services de l’État ont assuré à la population qu’elle ne risquait rien et n’ont imposé aucune restriction sanitaire. Trente ans après, quel est le véritable bilan humain de la catastrophe de Tchernobyl ? Quel a été son impact en France ? Les autorités françaises ont-elles fait preuve d’une « légèreté coupable » ?

26'30" - Première diffusion le 28/04/2016

Invités :
Denis Fauconnier, médecin corse ayant révélé l’explosion des maladies de la thyroïde après Tchernobyl.
- Marie-Odile Bertella-Geffroy, ex-magistrate coordinatrice du Pôle Santé à Paris qui a traité les dossiers de victimes de Tchernobyl.
- Yves Lenoir, président de l’association « Enfants de Tchernobyl Belarus », et auteur de La Comédie atomique, aux éditions La Découverte. 

► À écouter aussi : Tchernobyl, 30 ans après : l'impact sur la santé

发布时间 12/05/2020 - 更改时间 12/05/2020 - 按作者Igor Strauss

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias