音频

Les robots sont-ils nos amis ?

Les robots sont-ils nos amis ?
Selon Stephen Hawking, « l'intelligence artificielle pourrait mettre fin à la race humaine ».
AFP/Toru YAMANAKA
« L'intelligence artificielle pourrait mettre fin à la race humaine », estime l'astrophysicien britannique spécialiste des trous noirs, Stephen Hawking. Selon le célèbre savant, la création de robots autonomes et dotés de conscience sans un contrôle rigoureux de l'homme mènera à court terme l’humanité à sa perte… et rien de moins !

2’08’’ - Première diffusion le 6/12/2014

Tous les roboticiens de la planète rêvent de concevoir une « machine consciente », capable d’apprendre, d’évoluer et de se gérer sans aucune intervention humaine. De « gentils robots », qui seront équipés de jambes et de bras, serviables, indispensables et surtout entièrement dévoués à leurs créateurs…

Mais remettons les pendules à l’heure ! La différence fondamentale entre un ordinateur équipé de pattes ou de roulettes et le cerveau humain fut très bien résumée par le peintre de génie Pablo Picasso : « les ordinateurs sont inutiles. Ils ne savent que donner des réponses ». Force est de constater que nos méninges, au fonctionnement purement analogique, ajoutent sans cesse de nouveaux problèmes aux solutions qu’elles ont trouvées. Les ordinateurs, en revanche, restent prisonniers de leur réflexion binaire, faite de 0 et de 1.

Cependant, un autre génie, l'astrophysicien britannique spécialiste des trous noirs, Stephen Hawking, prophétise que « le développement d'une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à la race humaine ». Le savant, qui est paralysé depuis des années, n’est pourtant pas à ranger dans la catégorie des technophobes, il se déplace en fauteuil roulant high-tech et communique grâce à un dispositif de reconnaissance vocale piloté par ordinateur. L’astrophysicien estime que « les humains, limités par une lente évolution biologique, ne pourraient pas rivaliser et seraient rapidement dépassés par une intelligence artificielle, se redéfinissant sans cesse, de plus en plus vite ».

Le scientifique argumente ses propos en citant, les voitures sans chauffeur de Google, l'assistant numérique Siri d'Apple, ou encore Watson, le système d'intelligence artificielle d’IBM qui imite les aptitudes cognitives humaines. Rappelons que ce programme avait remporté la finale américaine du jeu télévisé Jeopardy. « Tout dépendra de qui contrôle cette intelligence artificielle. Et, à long terme, de savoir si elle peut tout simplement être contrôlée », conclut Stephen Hawking, qui, par ailleurs, est un habitué de ce genre de déclarations apocalyptiques. Il avait affirmé que les expériences qui ont permis la découverte du Boson de Higgs allaient désintégrer l'univers… Il n’en n’est rien, heureusement !

La seule conclusion qui s’impose est que l’imagination des hommes, y compris celle des savants, semble infinie… Une particularité du genre humain, contre laquelle, aucune intelligence artificielle ne pourra jamais lutter.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

 

发布时间 02/10/2015 - 更改时间 12/01/2017 - 按作者Dominique Desaunay

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias