Une aurore boréale à Tromsø, en Norvège, janvier 2012.
Une aurore boréale à Tromsø, en Norvège, janvier 2012.
Getty
文章

Le Soleil a provoqué une grosse tempête géomagnétique

La plus forte éruption solaire depuis 2005 a commencé à frapper la Terre, bombardant notre planète de particules magnétiques qui pourraient perturber les communications par satellite, selon les autorités américaines. Une éruption qui devrait également animer le ciel de magnifiques aurores boréales...
根据 RFI -

L'éruption qui s'est déclenchée dimanche 22 janvier 2012 près du centre du soleil n'a eu en elle-même rien de spectaculaire mais elle devrait projeter un nuage de plasma au champ magnétique intense -composé de particules de protons- en direction de la planète jusqu'au mercredi 25 janvier, selon l'Administration nationale des océans et de l'atmosphère (NOAA).

Cette masse coronale ou nuage de plasma se déplace à la vitesse phénoménale de 6,4 millions de km/h, a expliqué Doug Biesecker, physicien au Centre de prévision météorologique spatiale de la Noaa. mais si cette tempête géomagnétique provoquée par le soleil est la plus forte depuis 2005, elle ne se classe toutefois qu'en catégorie 3 sur une échelle qui en compte 5. Elle est considérée comme « forte » mais pas « sévère » et ne devrait pas avoir d'impact majeur.

Selon le site internet de la Noaa, un événement de catégorie 3 peut toutrefois provoquer des gênes et mieux vaut en être averti. Elles seraient de l'ordre de perturbations dans les systèmes informatiques embarqués à bord de satellites ainsi que dans les communications radio au niveau des pôles. La navigation aérienne, les plateformes pétrolières et les explorateurs pourraient ainsi rencontrer une gêne dans ces régions.

Les habitants d'Europe et d'Asie pourraient aussi en profiter mardi soir pour admirer des aurores boréales, a-t-il expliqué.

Guillaume Aulagnier, astronome à l’Observatoire de Paris (01:06)
C’est en fait une pluie de particules élémentaires qui va tomber sur les pôles et produire ce phénomène lumineux que l'on appelle aurores boréales -au moment ou ces particules entrent en contact avec les hautes couches de notre atmosphère.

Afin de mieux comprendre l’influence future du Soleil sur la Terre, Picard contribuera à la reconstruction de l'histoire climatique du Soleil, et donner ainsi un éclairage nouveau à des observations anciennes du diamètre du Soleil, remontant au 17ème siècle. A cette époque est intervenue une diminution de la température moyenne, le minimum de Maunder (1645-1715). Le Soleil a-t-il été le siège d’une « baisse de régime » à l’origine d’un refroidissement de la Terre ?

De cette époque ne subsistent que peu d’indices. Seules les mesures de diamètre du Soleil effectuées par l’astronome français Jean Picard, qui a donné son nom au satellite, sont disponibles. Il faudra déterminer si ce paramètre est corrélé avec l’activité solaire. Les données fournies par le satellite devront répondre à cette question en permettant de reconstruire par modélisation le climat à cette époque et en comparant les résultats de ces simulations avec la réalité observée de l'époque.

发布时间 22/09/2015 - 更改时间 28/10/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias