Disparition d’une espèce de tortues géantes aux Galapagos
« Georges le solitaire ».
Parque nacional Galapagos / Reuters
文章

Disparition d’une espèce de tortues géantes aux Galapagos

On le connaissait sous le nom de « Georges le Solitaire ». C’était le dernier spécimen vivant de l’espèce de tortues géantes de l’île de Pinta, dans l’archipel des Galapagos. C’était sans nul doute l’un des animaux les plus photographiés, les plus emblématiques de la planète. Il est mort ce dimanche.
根据 RFI -

Avec notre correspondant à Quito, Eric Samson

Le dimanche 24 juin 2012 est probablement la date qui figurera bientôt dans bien des livres d’Histoire naturelle pour marquer la disparition officielle d’une espèce de tortues géantes des Galapagos. C’est le plus souvent dans l’anonymat de la forêt ou des océans que les espèces s’évanouissent sans parfois que les hommes ne les remarquent. Ce ne sera pas le cas de Georges, la tortue la plus fameuse de la planète.

On le savait très vieux – il avait probablement dépassé un bon siècle de vie – mais Georges n’était évidemment pas immortel. Il est mort dans son corral spécialement aménagé dans les installations du parc national Galapagos à Puerto Ayora, sur l’île de Santa Cruz.

Son soigneur Fausto Llerena l’a trouvé inerte dimanche matin. Georges se dirigeait apparemment vers son point d’eau. Son cadavre a été immédiatement placé en chambre froide pour qu’une autopsie confirme la cause de la mort, probablement une crise cardiaque.

Georges était devenu le symbole de la nature menacée. On croyait déjà son espèce éteinte lorsqu’une expédition le découvre sur son île natale de Pinta en 1972. Malgré tous les efforts du parc, il n’a jamais été possible de le faire se reproduire.

发布时间 08/12/2015 - 更改时间 08/12/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias